Publicité
La Lettre des Achats - Décembre 2020 N°299
Décembre 2020

Management

Par Patrick Chabannes

SI Achats

Une adoption en souffrance

Depuis vingt ans les directions achats déploient des solutions de digitalisation de leurs processus et de leurs données pour gérer les risques et contribuer à la performance de leur entreprise. Malgré de nombreux efforts des éditeurs, des intégrateurs et des Achats, l’adoption des solutions de digitalisation est encore à la peine. Décryptage.

Le coupable tout trouvé, l’éditeur SI Achats


L’éditeur assume, bien souvent pour le compte de tous, des erreurs de conduite du projet en amont ou en aval de sa responsabilité. Cela dit, les éditeurs commettent trop souvent l’erreur de proposer la même interface à tous les utilisateurs pensant résoudre la question de son adoption avec les Assistants Virtuels, le FAQ devenu ChatBot, une couche techno de plus promise avec l’incontournable intelligence artificielle. La seule solution, réclamant certes plus de travail avec leurs clients et de compréhension métier, serait de proposer aux utilisateurs occasionnels – métiers, contributeurs, approbateurs et fournisseurs – une interface radicalement différente de celle des utilisateurs fréquents : une interface 100 % mobile et leurs besoins à portée d’un seul clic.

Le Core Model est bien trop souvent un PPDC


Les intégrateurs, soumis aux contraintes de l’application, des desiderata de leurs clients, des budgets et des plannings, finissent par mettre en œuvre un Core Model à l’image du PPDC de notre enfance ; et ce plus petit dénominateur commun d’oublier les utilisateurs occasionnels, absents par définition des ateliers de conception, sans qui, bien souvent, le processus outillé, pour être utile, n’a pas de sens. Seule une identification en amont des attentes et des changements de gestes métier de ces populations – métiers, contributeurs, approbateurs et fournisseurs – permettra à l’intégrateur d’ajouter à son Core Model la solution pour leur service et ainsi d’anticiper sur la gestion du changement.

Old Process + New Technology = Very Expensive Old Process


Le client, vous lecteurs de la direction des achats, devez assumer une part de responsabilité pour ne pas avouer les raisons pour lesquelles ne pourront être remplies les conditions de succès d’un projet répétées à longueur de Powerpoints de consultants : un sponsor offrant une vision et ayant autorité, un alignement des processus intégrant chacun des types d’utilisateurs fréquents (Achats, Compta, Contrôle) et occasionnels (valideurs, qualité, demandeurs, experts...), un cahier des charges pointant les priorités incontournables de vos métiers, un choix sans surpondérer le levier économique, un projet avec une AMOA et au lieu du plan de formation, une gestion au changement des gestes métier.
Votre organisation est d’une complexité tournant parfois à l’absurde que vos ressources externes, éditeurs et intégrateurs, ne peuvent ni comprendre, ni anticiper. Faites-leur comprendre que, Dieu merci, vous connaissez les conditions de succès d’un projet et, en conscience, identifiez avec eux les risques assumés des écarts avec l’idéal afin de trouver des contournements et des renoncements partagés.

Travailler autrement pour travailler ensemble


Le Go Live de la plateforme technologique ne marque pas la fin du projet mais son vrai commencement avec deux axes majeurs : accompagner dans le temps le changement de geste métier de vos populations pour les faire bénéficier de l’apport de la technologie au service de la performance de tous, réaligner en continu la configuration de la plateforme avec les évolutions de votre entreprise, de votre métier et de vos utilisateurs.

Lectori salutem
« L’esprit aime mieux ce qui confirme son savoir que ce qui le contredit. » Gaston Bachelard


pchabannes@cyrenac.net

Par Patrick Chabannes

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play