Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2004 N°116
Avril 2004

Tendances

Baromètre emploi

Un redémarrage timide

Par la rédaction

Un redémarrage timide

Après 146 annonces référencées en janvier et 169 en février, les 170 offres de mars sont un peu décevantes. Là où l’on espérait une relative reprise, faut-il plutôt s’attendre à la stagnation au pire, à la stabilité au mieux ? C’est en tout cas le constat de la dernière étude de Manpower, menée auprès de 1 009 employeurs en France : pour 80 % des entreprises interrogées, les embauches ne devraient pas progresser au deuxième trimestre 2004. 10 % des sondés prévoient d’accroître leurs effectifs, 6 % de licencier, soit un solde positif de 4 %, contre 5 % au premier trimestre. Des chiffres stables, mais sans plus. À l’international, les États-Unis affichent + 22 % de perspectives d’embauches et l’Allemagne - 4 %, soit l’exact reflet de leur santé économique.
À noter que par rapport à février, le nombre d’annonces destinées aux patrons d’achats dans notre panel baisse de moitié. Seuls cinq directeurs achats sont recrutés ce mois-ci. Si ce chiffre reste peu élevé, il ne témoigne pas d’une situation générale : à ce niveau de recrutement, la majorité des embauches se fait par bouche-à-oreille ou avec l’aide d’un chasseur de têtes. Quelques offres méritent que l’on s’y arrête. Un équipementier automobile international de rang 1 recherche un directeur des achats pour l’un de ses sites. Sa mission sera de « motiver et d’entraîner une équipe d’une vingtaine de personnes, tout en assurant le meilleur compromis "qualité, coût, délai" » ; le montant des achats est de 100 millions d’euros. Un ingénieur avec un troisième cycle achats est attendu.

Des patrons ingénieurs

Un autre poste intéressant est proposé par Dresser Produits industriels, division Masoneilan, spécialiste des vannes de régulation. Dans cette entreprise, le directeur des achats Europe aura en charge l’« élaboration de la politique achats mondiale, le sourcing fournisseurs dans les pays à bas coûts et la coordination des achats lors des projets de développement de produits nouveaux ». Un ingénieur ou équivalent est attendu, mais c’est essentiellement une expérience minimum de dix ans aux achats et dans un contexte international qui fera la différence. De son côté, Hurel-Hispano recrute un directeur adjoint achats-développement fournisseurs. Là encore, il sera en charge « d’évaluer et d’améliorer la capacité des fournisseurs à livrer des produits complexes selon nos exigences de qualité, délai, services et coûts ». Il est également partie prenante de la stratégie de l’entreprise et responsable du développement des fournisseurs internationaux. Pour ce poste, un ingénieur des Mines ou un centralien est le bienvenu. Un signe positif, qui témoigne que les achats peuvent aussi attirer les grandes écoles.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°292 - Avril 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play