Publicité
La Lettre des Achats - Juin 2002 N°96
Juin 2002

Tendances

Actualités

Indice OC2E
Edifrance prend le pouls du commerce électronique

Biens de grande consommation
L’e-sourcing, vitrine de CPGmarket.com

Conférence Ingenico
L’horizon s’éclaircit pour la carte d’achat

Edifixio
Un nouveau portail pour gérer les achats de sacs papier et d’informatique

L’organisation achats
Une organisation en cascade plutôt qu’une structure unifiée

Par la rédaction

Edifixio

Un nouveau portail pour gérer les achats de sacs papier et d’informatique

Spécialiste de la conception et de la mise en œuvre de plates-formes complètes e-business, Edifixio a déjà contribué à la création de Batissor.com, site dédié aux professionnels, artisans et entreprises de la construction, en collaboration avec Lafarge, son client historique. Toujours avec Lafarge et dans le même domaine du BTP, Edifixio a aussi participé à la mise en place de Creargos.com, site destiné aux responsables de projets de construction. Edifixio travaille actuellement sur un projet e-procurement pour Lafarge. « Le groupe a décidé de collaborer avec nous pour le développement d’un prototype e-procurement basé sur un produit de gestion de communautés (Broad Vision), avec l’idée de réaliser un portail pensé famille par famille pour regrouper tous les intervenants. Le projet concerne pour l’instant deux familles d’achats, les sacs papier et l’informatique », explique Pierre Grand d’Esnon, directeur recherche et développement d’Edifixio. « Nous avons développé un grand portail avec des sous-portails métiers, alors que les autres solutions du marché gérent tout de la même façon », précise Francois Dufraisse, responsable de projet. Des outils de gestion différenciés pour les familles sacs papier et informatique ont donc été créés, avec des applicatifs différents.
Tenir compte de la diversité des achats
Ce projet répond à la structure des achats de Lafarge avec, pour chaque famille, un lead buyer qui coordonne les achats et centralise la négociation. Ce dernier a donc besoin d’avoir une vision globale des flux dans des entités réparties dans quatre branches et 75 pays. De plus, l’information se trouve dans des configurations informatiques très variées qui rendent difficile, pour un lead buyer, d’obtenir une information consolidée. « Nous sommes dans un monde totalement hétérogène aussi bien du côté des donneurs d’ordres que des fournisseurs et des systèmes d’information existants », souligne Pierre Grand d’Esnon. Dans ce contexte, le portail a plusieurs objectifs :
• s’adapter à l’existant, c’est-à-dire utiliser les systèmes déjà opérationnels et les compléter,
• servir de plate-forme d’échanges avec les fournisseurs et supprimer l’usage du fax,
• être une base référentielle documentaire complète,
• permettre d’avoir une vision consolidée de l’activité achats (état des commandes, statistiques, suivi qualité).
« Il s’agit ainsi d’un système qui s’adapte à la situation du client : il ne remplace pas tout mais donne simplement un point central qui sera plus ou moins prépondérant en fonction des situations et qui, a minima, offrira une plate-forme de consultation et d’unification des informations et du suivi de la commande. Et c’est ce qui correspond aux attentes : partager une vue commune entre acheteurs, acheteurs leaders, magasiniers et fournisseurs », explique Pierre Grand d’Esnon. Les interfaces sont variées selon les besoins et personnalisées en fonction des contextes, sans toutefois verser dans les développements spécifiques. L’utilisation des protocoles d’échanges standard tels que l’EDI et l’XML, voire le CSV (Excel), est indispensable.
Edifixio travaille au forfait et sur des temps de cycle de deux à quatre mois. « En fait, nous avons plus vocation à vendre des composants métier qu’à faire du service, de l’expertise ou de la conduite du changement. De nos jours, démontrer le retour sur investissement d’un projet d’e-procurement de 30 millions d’euros est très difficile et nécessairement long ou improbable », conclut Pierre Grand d’Esnon.
Il reste à Lafarge à évaluer les retours opérationnels des premiers utilisateurs (une centaine) pour confirmer que ce nouvel applicatif web permet effectivement un pilotage plus efficace des achats des deux familles pilotes et qu’il est judicieux d’étendre cette expérience.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°298 - Novembre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play