Publicité
La Lettre des Achats - Novembre 2019 N°287
Novembre 2019

Éditorial

Solides

Par la rédaction

Solides

Nos questionnaires ont parlé ! Le Top 5 des priorités achats en 2020 ressemblera, peu ou prou, à celui, des années précédentes. Dans l’ordre : sourcing et mise en concurrence, négociation/renégociation, pilotage de la relation fournisseurs, optimisation du TCO et travail sur l’expression du besoin. Les directions achats s’affichent d’autant plus sûres d’elles, de leurs méthodes comme des résultats obtenus, qu’elles mettent en œuvre des stratégies directement validées par les directions des entreprises (pour 87 % de nos répondants) et qu’elles participent à la conduite du changement (86 % des réponses). Ce n’est plus un vote sur des tendances, c’est un plébiscite ! Les Achats s’estiment largement impliqués dans le développement de la stratégie de l’entreprise comme dans le développement de ses produits ou services. Et si l’on estime que les priorités des entreprises aujourd’hui, sont, en gros, l’innovation, le développement durable et le digital, chacun peut imaginer les responsabilités qui pèsent sur les épaules des hommes et des femmes travaillant dans les achats.
Et sur celles de leurs fournisseurs ! Car ce sont eux qui apparaissent toujours en première ligne. Pour eux non plus le Top 5 ne change pas : réduire les coûts, apporter des innovations, améliorer le service, accroître la qualité, maîtriser les délais, etc. L’exact miroir des exigences qui pèsent sur leurs donneurs d’ordres. Mais les fournisseurs ont de la chance ! Les Achats fonctionnent aussi en miroir des principes qui traversent les entreprises : vision long terme, bienveillance, travail collaboratif, transparence et… automatisation. Ce dernier critère sonne étrangement. Volontairement. Le mot « digitalisation » eut été trop vague, trop consensuel. « Automatisation » doit se lire à l’aune des équipes de plus en plus performantes (compétences, expériences, recrutement) que se sont constitué les organisations achats et des systèmes d’information qu’elles ont développés.
Les SI achats ne cessent de s’enrichir de nouvelles fonctions, de nouveaux contenus, de nouveaux services. À côté des grands éditeurs des full suite, de plus petits optent résolument pour le mode SaaS. Offres alternatives ou offres de complément, le marché tranchera. Cette année, nous avons ajouté des questions sur les marketplaces, les RPA (Robotics Processs automation) et les chatbots. La digitalisation dans les Achats vise à « robotiser » des process et éliminer des tâches sans valeur ajoutée. Exit celles ou ceux qui les accomplissent. Les budgets de fonctionnement sont en hausse (41 % de nos répondants), comme la part des investissements consacrés au SI (42 %). Le responsable du SI achats s’impose en n° 1 des fonctions support (85 % des réponses) et en 2e position (47 %) des compétences à développer (après la conduite de projets). Enfin, les outils d’aide à la décision devancent désormais ceux du procurement. Attention cependant : la gestion des contrats et la dématérialisation des factures sont vues comme des chantiers prioritaires. L’avenir ne fait que commencer.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°289 - Janvier 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play