Publicité

Par la rédaction

Continental Edison

Réduire les coûts de 10 à 15 % par an

Le fabricant de téléviseurs Continental Edison affiche des objectifs ambitieux : cette année, ce sont 40 000 téléviseurs à écran LCD, 15 000 téléviseurs à écran plasma et 30 000 lecteurs DVD-R (recordable) qui seront produits. Et le chiffre d’affaires devrait passer de 4 à 28,3 millions d’euros de 2003 à 2004. Un retournement d’autant plus spectaculaire pour une entreprise en liquidation judiciaire il y a moins de deux ans. Cet accroissement des volumes impose la mise en place d’une véritable pratique achats. « Dans notre secteur, ce sont les distributeurs qui font les prix. Nous devons donc nous adapter en permanence aux baisses de prix demandées », explique Philippe Alezard, le directeur général. Et les attentes sont élevées puisque les acheteurs visent un objectif permanent de réduction des coûts de 10 à 15 % par an. Et contrairement à des concurrents comme Thomson qui délocalisent leur production en Asie pour réduire leurs coûts, Continental Edison persiste à réaliser l’ensemble du montage de ses produits sur son site mosellan. « C’est ce qui fait tout notre apport, parce que nous nous situons sur des produits à forte valeur ajoutée où nous avons un savoir-faire important, reprend Philippe Alezard. De plus, il existe des contraintes douanières si nous faisons venir les produits de Chine. Au final, fabriquer en Asie n’aurait pas vraiment d’intérêt. De même, nous achetions auparavant nos DVD en Asie. Avec le DVD-R, nous nous situons à nouveau sur un segment beaucoup plus haut de gamme : nous l’assemblons sur notre site ».
Une partie des achats n’en est pas moins réalisée en Asie. « Par le biais du service achats, je pilote le "flat display", c’est-à-dire les modules LCD (cristaux liquides) ou plasma pour l’affichage (écrans) achetés en Asie, ainsi que les composants électroniques clés. La technologie LCD est très chère et nous travaillons en partenariat avec des producteurs asiatiques. Pour leur part, les composants sont acquis en Asie et en Europe. Pour ces derniers notamment, nous développons aussi des synergies achats avec Revox ». Continental Edison et Revox, le spécialiste des écrans plasma, appartiennent en effet à la même holding K&S (marques Revox, Universal Multimedia et Continental Edison). Le travail sur l’innovation reste aussi essentiel avec le design et l’esthétique d’une part et la valeur ajoutée de Continental Edison d’autre part. « Nous pilotons notre propre développement avec des équipes de R & D de Revox, à Grenoble pour la partie "software" et à Rennes pour le "hardware". Ensemble, nous travaillons à l’optimisation du coût de développement et du coût d’achat simultanément, dans des équipes qui rassemblent acheteurs et R & D », conclut Philippe Alezard. 

 

Continental Edison   
Chiffre d’affaires 2004
28,3 millions d’euros
Montant des achats
70 à 75 % du chiffre d’affaires
Effectif : 57 salariés
Effectif achats : 4 personnes


 

Philippe Alezard
(39 ans, ingénieur télécoms Lille) a travaillé comme ingénieur commercial d’un opérateur télécoms ; il a ensuite rejoint Thomson comme chargé du product planning plasma-LCD pour le monde. Il a intégré Continental Edison en décembre 2003.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°292 - Avril 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play