Publicité

Par Philippe Guillaume

Boeing

Récompenser les fournisseurs performants

Le constructeur aéronautique Boeing, premier exportateur américain, s’appuie sur un système automatisé de mesure de la performance pour identifier et mettre en avant les meilleurs de ses fournisseurs. L’édition 2005 de ces récompenses a notamment vu une entreprise française, Radiall, parmi les lauréats.

« Quand ça va bien, on le dit ». Telle pourrait être la devise des achats de Boeing avec le programme « Supplier of the Year » qui récompense depuis cinq ans les meilleurs fournisseurs du groupe. Le constructeur aéronautique de Seattle a réduit de 56 % le nombre de ses fournisseurs au cours des trois dernières années suite à la fusion avec McDonnell Douglas. « Nous voulons communiquer à nos fournisseurs que nous reconnaissons les efforts qu’ils font avec Boeing. La collaboration avec eux est un clé de notre succès », explique Mike Wraspir, chef de projet en intégration des fournisseurs pour le constructeur.
Treize fournisseurs ont été récompensés pour leurs performances sur une période d’un an qui allait de septembre 2004 au mois d’octobre 2005. Près de 10 000 fournisseurs de Boeing dans 70 pays ont été évalués dans le cadre de ce programme. « L’ensemble de nos fournisseurs est impliqué. Nous ne décernons pas des prix aux fournisseurs d’une de nos business units spécifiquement. Un fournisseur qui est récompensé est reconnu par Boeing pris dans son ensemble », poursuit Mike Wraspir. Parmi les fournisseurs concernés se trouve le français Radiall, spécialiste des liaisons en fibre optique, honoré dans la catégorie « common aerospace » lors de la cérémonie organisée par Boeing à Newport Beach en Californie. Ce sont les neuf équipes d’achats stratégiques de Boeing qui identifient les fournisseurs les plus performants au sein des commodités dont elles ont la responsabilité. Les équipes proposent ensuite la candidature des fournisseurs qui, selon elles, ont obtenu les meilleures performances dans les treize catégories de prix parmi lesquelles les systèmes hydrauliques et mécaniques, les achats hors production, les systèmes de propulsion, les petites entreprises ou les systèmes électroniques.
L’évaluation est menée de manière complètement automatisée grâce l’outil Supplier Performance Measurement System. Créé par Boeing, SPMS fournit des rapports mensuels sur la performance des fournisseurs.

Une évaluation automatisée

Ces derniers sont évalués par une série d’indicateurs selon quatre grandes catégories : la livraison, la qualité, la satisfaction des clients et les critères financiers. Les indicateurs diffèrent selon les familles d’achats. Ils sont définis par l’acheteur en charge de la négociation du contrat, avec la participation du fournisseur qui en approuve la liste. « Nous attendons que nos fournisseurs atteignent un score de 100 % sur chacun des critères mais la réalité est différente. Nous tenons à suivre leurs efforts et à offrir les moyens d’améliorer leurs performances », détaille Mike Wraspir.
Les données sont automatiquement entrées dans le système par Boeing. SPMS est connecté aux ERP du groupe, ce qui facilite la gestion des critères et la mise à disposition des rapports tous les mois. Via une interface internet, les fournisseurs ont accès aux rapports de performance. Ils peuvent les parcourir et les manipuler pour avoir une vue d’ensemble de la relation avec Boeing ou bien une vue suivant les divisions avec lesquelles ils travaillent ou encore une vue par site client.
Ce système de mesure permet également aux fournisseurs de disposer d’un benchmark pour comparer les efforts réalisés avec chacune des divisions de Boeing. Par exemple, si Boeing rencontre, pour un même fournisseur, des différences dans la qualité livrée d’une division à l’autre, ce fournisseur aura tout de suite un accès aux données, mettant ainsi le doigt sur le problème. Il pourra chercher à expliquer puis résoudre les dysfonctionnements.
« S’il reste difficile de mesurer l’impact du programme de récompenses pour Boeing, l’avantage est surtout du côté des fournisseurs. Nous faisons la publicité de ces résultats et nous les publions entre autres dans la revue Aviation Weekly, référence de l’industrie aéronautique. L’ensemble de la profession est donc au courant que Boeing est satisfait de travailler avec ces entreprises en particulier », précise Mike Waspir. Toutefois, il est à noter que le prix de fournisseur de l’année dans l’une des catégories ne garantit en rien l’obtention de contrats futurs. Il s’agit de la reconnaissance de la performance passée sur une période donnée. Et si le fournisseur doit être à nouveau retenu, c’est d’abord pour le contenu de sa réponse à l’appel d’offres.



EN CHIFFRES
Boeing
Fabrication d’appareils de transport aérien civils et militaires
Chiffre d’affaires 2005 : 54,8 milliards de dollars
Effectif : 153 600 personnes dans 67 pays
 
 
 

Par Philippe Guillaume

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play