Publicité

Par la rédaction

en baisse

PVC

Après avoir atteint un point bas en janvier 2003 (0,64 euro par kilo), les prix du PVC avaient enregistré un rebond au cours des trois mois suivants, revenant aux niveaux réalisés au cours du dernier trimestre 2002. Cette évolution n’apparaît pas durable. En effet, en mai, les prix du PVC ont rechuté, perdant la totalité des gains enregistrés au premier trimestre de l’année en cours (0,64 euro par kilo). Ainsi, depuis la mi-2002, les prix semblent engagés dans un mouvement hésitant, alternant les phases de rebond et les phases de repli, dans une fourchette comprise entre 0,64 (point bas) et 0,76 euro (point haut). Ce mouvement se fait au gré des évolutions des cours du baril, favorisé par une demande en provenance des secteurs aval (emballage, tubes et tuyaux, etc.) relativement atone depuis plusieurs trimestres.
Perspectives à court terme
La demande de produits en PVC devrait rester relativement faible au cours des trimestres à venir du fait d’une reprise économique qui sera à la fois très progressive et très modérée. Dans ce contexte, le repli envisagé des cours du pétrole pour le second semestre de 2003 et pour 2004, probablement amplifié par l’évolution attendue des cours de l’euro, devrait se traduire par une tendance baissière des prix du PVC. Cependant, les producteurs pourront limiter la diminution des prix grâce à une adaptation de leur offre aux conditions du marché. De ce fait, nous ne retenons pas le scénario d’une baisse durable des prix du PVC sous la barre des 0,60 euro par kilo.

 



> Voir les archives

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°293 - Mai 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play