Publicité
La Lettre des Achats - Octobre 2020 N°297
Octobre 2020

Éditorial

Plus, plus, plus !

Par la rédaction

Plus, plus, plus !

Plus près, plus vite, plus engagés, plus réactifs, plus résilients, plus solidaires, les Achats n’en finissent pas avec la crise de se proclamer meilleurs qu’ils n’ont jamais été ! Et pourtant, ils en avaient déjà fait des progrès. Il faut croire qu’ils ne relâchent pas leurs efforts. Et c’est tant mieux parce qu’ils sont attendus. Ils en ont de nouveaux soutiens ! Du côté de leurs fournisseurs qui attendent d’eux des signes positifs : respects des délais de paiement, maintien des panels, perspectives de reprise, appétence plus affirmée pour l’innovation et la création de valeur, etc. Mais attention aussi aux contempteurs, à tous ceux qui prétendront que rien n’a changé au royaume des Achats. Que les mesures d’économie vont rester d’autant plus la règle que les perspectives de reprise s’éloignent de nouveau.

Si l’année 2020 sera bien celle du sacrifice, 2021 pourrait jouer les prolongations. Tout se joue dans cette 2e vague automnale de Covid qui s’amorce. L’économie va-t-elle se confiner de nouveau ? Un recul général de l’activité de dix points sur une année et une reprise l’année suivante de huit points – deux perspectives exceptionnelles - cela fait toujours sur deux ans, par simple différence, un recul de deux points. Presque plus que la dernière crise de 2008. Brutal, le retour sur terre…
Il n’empêche ! La période qui s’amorce, d’octobre à mars prochain, verra le sempiternel exercice du budget reprendre dans toutes les entreprises. Vous n’y échapperez pas. Pas plus qu’à notre enquête sur le phénomène. Forcément. Mais avec un argument massue en ce qui nous concerne : nos témoins viennent de l’industrie. Jusqu’à l’entretien du mois avec le nouveau directeur des Achats du groupe Bic. Or, regardons autour de nous, les témoignages se font rare dans ce domaine. Le CAC 40 la joue un peu planqué…  Et dire que la volonté renaît de localiser de nouvelles activités sur nos territoires. Chiche ! Nous sommes tout ouïe…. En attendant, « Les Achats chiffrent la crise » titrons-nous. Mais cette fois, les méthodes budgétaires classiques (report du précédent exercice + perspectives raisonnables de progression – les aléas des marchés) auront sans doute un peu de mal à s’ajuster. Évidemment, tous les signaux de pondération seront allumés (analyse des risques fournisseurs, approche très segmentée par catégorie d’achat, maîtrise maximale des engagements, évaluation stricte des besoins, etc.). La Covid19 promet de n’être pas le seul argument opposable. Ce devrait donc être l’occasion d’aller chasser sur de nouveaux terrains de jeux : relocalisation des supply chains, digitalisation de l’entreprise (à commencer par l’approche des clients), et transition écologique. La crise sanitaire n’a fait que renforcer ce prisme qui diffuse dans tous les secteurs d’activité et touche l’énergie, les consommations, les matériaux, jusqu’à la raison d’être des entreprises (à mission ou pas, telle est la question !).
Deux autres sujets retiendront aussi votre attention : la « plateformisation » croissante des achats ou l’éternel retour des places de marchés. Comme à la maison, l’esprit Amazon s’est imposé. Les biens, le service et la traçabilité des informations. Les achats de catégorie C mais pas seulement. Les mois qui viennent devraient voir de nouvelles frontières s’ouvrir. Enfin, nous avons invité à nouveau un prestataire à s’exprimer : GT Logistics. « Un auxiliaire de production » plus qu’un logisticien comme son dirigeant se définit lui-même. Le phénomène d’externalisation progresse. Et offre du même coup un beau point de vue sur nos entreprises. Là encore, dans nos pages, industrie toujours. A lire !

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play