Publicité

Par la rédaction

en baisse

Pétrole

Face à l’abondance de la production et des prévisions de demande revues en baisse, le prix du pétrole ne cesse de refluer. Le baril de Brent de la Mer du Nord se traite à 86,4 dollars, en repli de 25 % depuis son pic de juin. A New York, le brut a terminé à son plus bas depuis décembre 2012, à 85,7 dollars. L’AIE estime que la consommation mondiale d’or noir devrait atteindre 92,4 millions de barils par jour cette année, soit 0,2 million de barils par jour de moins que précédemment estimé. L’organisation explique ces révisions par le ralentissement attendu de la croissance mondiale. La surabondance de l’offre de pétrole est aussi pointée du doigt, alors que la production de l’Opep s’est inscrite au plus haut depuis 13 mois. Le ministre koweïtien du pétrole a en outre déclaré que l’Opep ne réduirait probablement pas sa production pour soutenir les cours. L’Arabie saoudite pourrait de plus se contenter d’un baril compris entre 80 et 90 dollars.

> Voir les archives

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play