Publicité

Par la rédaction

en baisse

Nickel

Fin juin, le nickel culminait encore à des plus hauts de deux ans. Depuis, le métal du diable est en perte de vitesse. De plus de 21 600 dollars la tonne, son cours est descendu à 16 385 dollars. Ce repli a été particulièrement marqué depuis la mi-septembre. En un mois, le nickel a cédé plus de 10 %, même s’il gagne encore près de 20 % sur un an. Jusqu’en mai, le métal du diable a profité de l’embargo indonésien sur ses exportations de minerai, ce qui a suffi à générer un déficit du marché du nickel. Une situation dont ont profité un temps les Philippines pour faire grimper les prix du minerai et du métal. Mais comme tous les métaux, le nickel a depuis souffert du raffermissement du dollar et du ralentissement de la croissance en Chine. A cela s’est ajouté l’impact du scandale relatif à la gestion des stocks dans le port de Qingdao en Chine. D’importants stocks de nickel jusqu’ici n’apparaissant pas dans les statistiques officielles ont été mis au jour.


> Voir les archives

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play