Publicité

Par la rédaction

en baisse

Naphta

Le naphta a connu une importante contraction au cours des derniers mois, passant de 334,2 dollars par tonne en février 2003 (niveau record) à 214,3 dollars en mai 2003. Il est ainsi revenu à des niveaux voisins de ceux atteints il y a près d’un an à 210 dollars en juin 2002. À bien des égards, ce phénomène apparaît excessif, il est donc probable qu’un mouvement correctif se produise à très court terme, d’où le rebond technique de la première moitié du mois de juin. En outre, l’activité de certains traders (japonais notamment) et des problèmes techniques aux États-Unis ont favorisé une remontée des cours. La seconde quinzaine de juin et le début du mois de juillet devraient voir une normalisation de ces mouvements un peu erratiques. Les évolutions récentes des cours du baril de pétrole ont joué un rôle non négligeable dans ce mouvement de contraction des prix. La relative faiblesse de la demande sur les grands marchés de la chimie organique a également favorisé ce repli des cours. À court terme, les perspectives d’évolution des principaux marchés qui sont les débouchés de la chimie sont faiblement optimistes. En effet, il ne faut pas s’attendre à une remontée rapide de l’activité dans ces secteurs, ce qui pèsera sur la demande de naphta pendant encore plusieurs trimestres.
Perspectives à court terme
Les évolutions prévues des cours du baril de pétrole et la reprise particulièrement modeste de la demande mondiale de produits chimiques n’incitent à retenir un autre scénario que celui d’une baisse des cours du naphta au cours des prochains trimestres. Certes, des mouvements ponctuels (comportements de traders, incidents techniques, etc.) peuvent contrarier momentanément cette évolution.

> Voir les archives

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°293 - Mai 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play