Publicité
La Lettre des Achats - Septembre 2003 N°109
Septembre 2003

Management

Dossier

Achats hors production

Autres articles

Achats hors production
Pour mieux s’imposer, les acheteurs passent à la vitesse supérieure

Systèmes d’information
Finaliser la liaison entre e-procurement et ERP

Externalisation des achats hors production
L’outsourcing gagne du terrain en Europe

L’externalisation en Europe
L’infogérance et les services administratifs au premier rang

Observatoire de l’externalisation
La grande métamorphose de l’externalisation donne le premier rôle aux acheteurs

Observatoire de l’externalisation
Externalisation : les 10 points à surveiller lors de la contractualisation

Secteur public
Les acheteurs du public professionnalisent leurs achats

Dépenses publiques
Des économies, mais comment ?

Acheteurs-services généraux
Qui prendra la main ?

Externalisation
Menace ou opportunité pour les services généraux ?

Étude American Express-AT Kearney
Comment réduire les coûts indirects liés aux voyages

Services généraux et services achats
Les fournisseurs optent pour un mariage de raison

Témoignages

Terry Davis, directeur des achats et des moyens généraux, Schindler France
“ J’ai visité toute la France pour sensibiliser les réseaux à la culture achats ”

Philippe Compagnon, directeur des achats, La Française des Jeux
“ Nous devons adapter notre stratégie aux différents types d’achats ”

Nicolas Mathieu, directeur de la stratégie achats, Groupe Bayard Presse
“ Le problème des achats généraux reste l’application des contrats-cadres ”

Interviews

Jean-Pierre Lau, directeur des achats hors production, Alcatel
“ Nous devons sans cesse démontrer notre efficacité ”

Jacques Chambre, directeur des achats hors production, Thales
“ Avec l’externalisation, l’acheteur devient un "supplier relationship manager" ”

Christian Campion - directeur des achats hors production - Général Electric System Europe
“ Développer les groupes de travail pour multiplier les leviers d’achat ”

Ignacio Sanguesa, directeur des achats, Telefónica
“ Suivre un tableau de bord adapté ”

Hans-Hermann Grundmann, directeur des achats, Bayer Polymers
“ Nous avons gagné en termes de mobilisation de ressources et de matériels ”

Points-clés

Les dix points-clés

Par la rédaction

Externalisation

Menace ou opportunité pour les services généraux ?

Un autre phénomène menace les prérogatives des services généraux : l’externalisation. L’habitude avait déjà été prise dans des domaines particuliers tels l’entretien des parcs et jardins, la maintenance ou la sécurité. L’externalisation progresse dans des secteurs où elle n’était pas forcément attendue comme les achats généraux, en particulier sous l’influence des services achats. Ainsi, le facility management se développe, en confiant à des prestataires extérieurs de gérer un ou plusieurs sites, industriels ou tertiaires, dans leur totalité. D’autant plus que des prestataires proposent de fournir l’ensemble de ces services, alors qu’auparavant, ils étaient assurés par différents prestataires.
Mais l’externalisation peut aussi concerner les services rendus aux salariés, à savoir les voyages, les assurances, la restauration ou la reprographie. « C’est aux acheteurs professionnels de proposer ce genre de services externalisés », explique Philippe Petit de Cegos. Certes, les coûts ne sont peut-être pas forcément réduits, mais outre que cela diminue le nombre de factures, il existe une meilleure visibilité des coûts engagés dans les frais généraux et une simplification des procédures de fonctionnement. « L’externalisation n’est pas une mauvaise chose si elle est maîtrisée et s’intègre dans une vision stratégique. Il ne faudrait pas qu’elle soit un moyen permettant aux directions de se débarrasser d’une partie de son personnel », met en garde Pierre-Yves Charli de Microsoft France. Est-ce pour autant la fin des services généraux ? La réponse est négative : « L’influence grandissante des acheteurs professionnels sur les frais généraux est une occasion pour ces derniers de se professionnaliser », remarque Philippe Roussard d’Amadeus Consultants. L’entreprise a besoin d’une personne pour superviser et coordonner tous ces prestataires de services.

Un manager des prestataires extérieurs

Le responsable des services généraux est donc sur le point de devenir une sorte de manager des prestataires extérieurs. Il lui reste d’autres tâches plus traditionnelles à assumer dont ne peuvent se passer les directions : la définition des besoins nouveaux et cela sans négliger les désirs des salariés. Il doit également poursuivre le pilotage opérationnel des activités et des projets. « Rien que le déménagement des bureaux est une activité essentielle des services généraux. Ce déménagement des employés, la plupart du temps dans un même immeuble, est un phénomène fréquent », illustre Philippe Roussard.
En réalité, toutes les activités ne peuvent être externalisées, certaines vont demeurer dans le périmètre des services généraux. « Chez Microsoft France, tout est externalisé. Même l’accueil l’a été, mais face à l’incapacité du prestataire à assurer les remplacements des standardistes, nous avons décidé d’abandonner l’externalisation de l’accueil », explique Pierre-Yves Charli. De plus, l’externalisation, en se généralisant, commence à empiéter sur la sécurité de l’entreprise avec à la clé, le risque d’espionnage industriel. « C’est un vrai problème : les informaticiens mettent en garde sur l’accès accordé à des prestataires externes sur notre réseau. Ils demandent la mise en place d’un contrôle d’accès », constate le représentant de Microsoft.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°293 - Mai 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play