Publicité

Par la rédaction

Enquête Ariba

Les grandes entreprises mitigées sur l'externalisation

D’après une enquête menée à l'échelle mondiale, 28 % des grandes entreprises délèguent une partie de leurs achats. À l'inverse, 43 % n'envisagent pas de recourir à l'externalisation.

L’étude conduite par The Economist Intelligence Unit et financée par Ariba, « The growing use of managed procurement services », confirme une demande croissante en services d’externalisation des achats : 53 % des 180 managers interrogés estiment que l’outsourcing progressera dans les départements achats en 2006. De fait, 28 % des 180 entreprises du panel, dont la plupart réalisent plus de 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires, externalisent déjà certains de leurs achats et 10 % prévoient de le faire dans les trois ans, tandis que 13 % l’envisagent « dans le futur ». Cependant, 43 % des mêmes sondés n’envisagent pas de recourir à l’externalisation. L’étude révèle aussi des incertitudes significatives autour de ce mode de fonctionnement : 20 % des managers pensent que l’outsourcing n’élargira pas son périmètre. De même, si 40 % des sondés sont convaincus de ses vertus, 29 % pensent qu’il créerait plus de problèmes qu’il n’en résoudrait. Les principaux freins cités sont la capacité des prestataires à tenir leurs promesses (60 % des répondants), la perte de contrôle (52 %), puis la conduite du changement (48 %) et le manque de soutien de la direction (42 %). Pour les convaincus, les processus les plus aptes à être délégués concernent l’e-procurement (62 % des réponses), puis l’hébergement d’applications (51 %). Mais le sourcing reste l’apanage des achats pour 67 % des sondés.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play