Publicité
La Lettre des Achats - Juin 2002 N°96
Juin 2002

Par Patrick Merle p.merle@paris.com

Biens de grande consommation

L’e-sourcing, vitrine de CPGmarket.com

Le 25 avril dernier, plusieurs chefs d’entreprise de l’industrie des biens de grande consommation ont été conviés au siège d’Accenture pour une présentation de la plate-forme sectorielle CPGmarket.com. Sur le thème « Une solution intégrée pour la gestion des achats et des approvisionnements », les participants ont en fait eu droit à un panégyrique de la place de marché. Avec, au centre des fonctionnalités, l’e-sourcing illustré par les témoignages des utilisateurs de Nestlé et de Tipiak.

CPGmarket.com, comme l’a précisé Bruno Le Moal, partner Accenture pour CPGmarket, « propose une suite intégrée de solutions pour les entreprises du secteur des biens de consommation et s’inscrit dans une logique de "one-stop-shop" pour les professionnels des achats. Autrement dit, les utilisateurs bénéficient de tous les services au même endroit ». Trois solutions prévalent aujourd’hui, l’e-sourcing, l’e-requisitioning et l’e-supply chain. Néanmoins, c’est l’e-sourcing, dont une nouvelle version vient d’être lancée, qui tend à être la vitrine de CPGmarket.

Les avantages de l’e-sourcing

Et les avis sont unanimes : cette application est non seulement performante mais aussi simple d’utilisation pour les 2 500 fournisseurs et les 690 acheteurs qui y ont recours. Les participants présents lors de la conférence ont reconnu bénéficier d’un gain de temps considérable, les négociations étant conduites sur internet et non plus sur papier. Pour Jean-Paul Étimble, directeur technique et développement chez Tipiak Plats et Surgelés, le constat est en effet probant : « Nous avons réalisé une enchère pour du jambon cuit qui n’a duré que 45 minutes, alors qu’auparavant nous aurions dû échanger plusieurs fax et autres courriers pour parvenir à un accord ». Avant de porter son choix sur CPGmarket en 2001, Tipiak avait étudié quatre autres outils.
Au-delà des enchères en temps réel, l’utilisation de la place de marché entraîne également des économies moyennes de 10 à 15 %. Ainsi, dans le cas précis de Tipiak Plats et Surgelés, huit appels d’offres ont été effectués depuis le début 2002 et l’économie de prix réalisée est de l’ordre de 13 %. Le bilan est identique pour Nestlé, l’un des partenaires originels de CPGmarket. « En 2001, nous avons réalisé 21 événements, douze enchères et neuf appels d’offres, avec des gains allant jusqu’à 15 % du prix », a souligné François Musso, responsable du projet e-procurement au sein du groupe. Enfin, « cela a également un effet important sur la concurrence », a insisté Jean-Paul Étimble. Les utilisateurs ont effectivement accès à une base plus importante de fournisseurs et vont de fait avoir des offres plus concurrentielles.

Une fonction achats   professionnalisée

Néanmoins, si elle efficace et simple, la solution d’e-sourcing exige des acheteurs une préparation rigoureuse en amont et un travail de suivi durant la transaction. Avec cet outil supplémentaire, l’acheteur ne peut pas être passif. « La place de marché sera un outil d’achats communs dans les années à venir. Il faut savoir le dominer », a ainsi poursuivi Jean-Paul Étimble.
L’acheteur doit préparer l’enchère, autrement dit, il doit définir les critères d’attribution du marché, identifier les fournisseurs répertoriés dans la base de données de CPGmarket et qualifier les fournisseurs correspondants aux besoins précis. Durant l’opération, son rôle est tout autre. En effet, en utilisant la fonction « forum » de l’outil, il doit étudier le déroulement de l’enchère et peut communiquer en ligne avec les fournisseurs pour les relancer s’ils sont trop apathiques, voire s’ils rencontrent des problèmes techniques.
Gain de temps, économies de coût, négociations facilitées : l’e-sourcing améliore de manière significative le processus achats et « oblige à repenser la fonction achats », a conclu Jean-Paul Étimble.

CPGmarket.com en chiffres
Disponible en cinq langues, CPGmarket a été créée le 25 octobre 2000. Depuis cette date, le total des transactions effectuées est d’une valeur totale supérieure à 1 milliard d’euros. Les services sont mis à jour tous les trois mois en fonction du feedback des utilisateurs. Plus de 2 500 fournisseurs et près de 690 acheteurs utilisent CPGmarket. Danisco, fournisseur d’ingrédients alimentaires, et Allied Domecq, pour l’industrie du vin, sont parmi les derniers utilisateurs à avoir rejoint la plate-forme. Pour sa solution de sourcing, CPGmarket travaille avec B2emarkets depuis septembre 2001 (voir La Lettre des Achats n° 95 de mai 2002).
Tipiak Plats et Surgelés en chiffres
Chiffre d’affaires : 135 millions d’euros (150 millions d’euros prévus pour 2002)
Effectif : 700 personnes dont 6 aux achats répartis dans les pôles d’activité
8 sites d’implantation
Montant des achats : 54 millions d’euros
Achats réalisés avec CPGmarket.com :   1 million d’euros réalisé depuis 2001, 50 appels d’offres pour 5 millions d’euros prévus en 2002, surtout pour des emballages. À l’avenir, Tipiak veut réaliser 50 % de ses achats par appels d’offres.
Pour Nestlé, nous renvoyons à l’article de La Lettre des Achats n° 94 d’avril 2002.

Par Patrick Merle p.merle@paris.com

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°295 - Juillet - Août 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play