Publicité

Par la rédaction

Équipes achats

Le meilleur reste à venir

Part des organisations achats dont les effectifs augmentent


Les secteurs d’activité qui recrutent le plus


Si 2018 demeurera une année record non égalée en ce qui concerne la proportion de directions achats dont les effectifs augmentent, 2019 reste exceptionnelle avec toujours plus d’un tiers des directions achats dans ce cas. Le BTP, dont les grandes entreprises françaises poursuivent à un rythme soutenu leur quête de maturité achats, reste par exemple un employeur particulièrement dynamique, suivi par les secteurs chimie et matériaux ; hôtellerie, résidence de long séjour ; environnement ou encore médias et communication. Très logiquement les profils recherchés en priorité sont ceux d’acheteurs professionnels et beaucoup plus rarement des profils maison, recrutés par recours à la mobilité interne.

Mode de recrutement : du sang neuf avant tout


L’écart type des âges se creuse



La direction achats la plus jeune affichait l’an dernier une moyenne d’âge de 29 ans, elle est cette année de 28 ans, tandis qu’à l’autre bout du spectre, la plus âgée est passée de 51 à 53 ans. Cet écart reflète la diversité de la fonction qui s’appuie d’un côté sur un vivier de jeunes apprentis pourvus par le très grand nombre de master achats français et de l’autre sait retenir en son sein des profils expérimentés en leur confiant des missions toujours plus passionnantes… mais aussi en leur accordant des rémunérations confortables dans lesquelles la part variable est une pratique généralisée.

Les rémunérations variables individuelles généralisées


Les compétences des acheteurs à parfaire



Même si la formation figure à la dernière ligne du budget des directions achats (voir notre article «Moyens de la direction achats»), les attentes des directeurs achats en termes de montée en compétences de leurs équipes sont toujours plus élevées. Comme pour faire écho aux ambitions de travailler sur le fond affichées dans leurs axes de travail (voir notre article : «Performance : des gains à court, moyen et long terme»), c’est la gestion de projets qui focalise en majorité leurs ambitions. La digitalisation (les SI achats) et la RSE complètent logiquement le trio de tête. En ce qui concerne les savoir-être, leadership, communication et créativité demeurent les «soft skills» les plus prisées. 

Le top 3 dans…



Les qualités humaines font la différence




Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°289 - Janvier 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play