Publicité
La Lettre des Achats - Novembre 2020 N°298
Novembre 2020

Par la rédaction

Garder le cap des programmes de développement malgré la crise

Dépassant les urgences de la crise du Covid, les éditeurs de SI achats gardent le cap sur leurs feuilles de route. L’expérience utilisateur, la data et le développement d’une offre de Supply Chain Finance figurent en tête des priorités.

Pour favoriser l’adoption de leurs solutions par les utilisateurs, les éditeurs continuent de travailler à marche forcée à la simplification de l’ensemble des modules et fonctionnalités. « Notre nouvelle interface de Guided Sourcing, avec une expérience utilisateurs augmentée pour les acheteurs, sera disponible dans notre release Q4 de la mi-novembre. Comme pour le Guided Buying, nous voulons offrir sur l’ensemble de nos solutions des interfaces intuitives et épauler les utilisateurs à travers des recommandations pour chaque tâche effectuée » explique Christophe Denysiak, directeur SAP Procurement Presales Team de SAP France.
Les utilisateurs internes ne seront pas les seuls concernés par ces avancés précise-t-il : « Dans les douze prochains mois, une nouvelle interface fournisseurs sera mise à la disposition des 4,6 millions de fournisseurs connectés à notre plateforme. Les capacités de personnalisation incluent la sélection des documents et des exceptions pertinentes, le filtrage des données en fonction des rôles et des responsabilités, ainsi que la modification de la façon dont les informations sont visualisées. »

Des recommandations dopées à l’IA


La volonté de faire des SI achats de véritables outils d’aide à la décision est présente chez tous les éditeurs. « Après le "Smart Assistant" en 2019, notre outil de recommandations, le "Recommandation Engine", a été lancé en juillet dans le cadre de notre programme d’Autonomous Procurement visant à un horizon de quatre ans à faire de notre plateforme un collaborateur autonome de l’acheteur prenant des décisions et pouvant effectuer seul certaines tâches et gagner un temps précieux » indique Patrick de Coucy.
« Notre console de gestion des risques, qui a bénéficié de nouveaux développements depuis un an, permet à toute entreprise sur un seul écran et avec des codes couleurs de visualiser le niveau de risque de l’ensemble de ses fournisseurs de rang 1, 2 et 3 » souligne pour sa part Arnaud Malardé.
La présence de l’IA pour accompagner les utilisateurs est en particulier une constante au cœur des développements des SI achats. « Nous poursuivons nos développements dans le domaine de la Qualité pour enrichir notre module APQP/PPAP de fonctionnalités de type Product Life Cycle Management et pour intégrer l’IA au cœur de notre solution pour permettre aux acheteurs de bénéficier de prédictions des défauts en fonction du sourcing fournisseur » déclare Béatrice Lamourette, cofondatrice d’Axiscope. « L’IA restera au cœur de notre roadmap, avec l’intégration de nouveaux cas d’usage dans les douze prochains mois concernant le classement automatisé des dépenses, l’évaluation des risques contractuels et, pour compléter notre package Industrie-Manufacturing, la gestion totalement intégrée de la chaîne d’approvisionnement avec la logistique et la production », précise Arnaud Malardé.

La qualité de la donnée, moteur des SI achats


Proposer la bonne information et des données fiables constituent aussi des axes de travail prépondérants pour les éditeurs. « Synertrade se positionne aujourd’hui comme un hub d’information pour les directions achats et plus généralement pour les directions stratégiques de l’entreprise, comme la finance, l’IT et les directions générales. Toute les datas internes et externes à l’entreprise transitent par notre plateforme, puis y sont analysées et restituées pour fournir une aide à la décision puissante grâce à notre solution d’Analytics embarquée qui repose sur l’une des meilleures technologies mondiales en la matière (Qlik) » indique Anne Tessier-Chenebeau. De son côté, Easypics a ainsi fait l’acquisition de B-Reputation, une plateforme d’informations sur les entreprises françaises utilisées par les fournisseurs pour mieux appréhender leurs clients et prospects, avec l’objectif de constituer un réseau client fournisseurs (voir notre article).

Fluidifier les paiements


L’optimisation des délais de paiement et la capacité de proposer aux fournisseurs des paiements anticipés sont aussi au cœur des road map. « Notre solution BePaid, de paiement anticipé et accéléré des fournisseurs, y compris les plus petits, est disponible depuis cet été en France » précise Olivier Jung. La Supply Chain Finance a en l’occurrence vocation à figurer au catalogue d’un nombre croissant d’éditeurs. « Pour 2021, notre objectif en Europe est d’opérer l’intégration d’une part croissante du portefeuille de solutions Corcentric, en particulier les services de Strategic Sourcing Consulting et la Supply Chain Finance, avec notamment le paiement des fournisseurs pour le compte de tiers » souligne Gérard Dahan.
Début juillet, Axiscope a pour sa part signé un partenariat avec Universign pour digitaliser de bout en bout les processus achats et qualité en intégrant la signature électronique. « Grâce à la solution de signature électronique de notre partenaire français Universign, qui est intégrée à Axiscope, chaque entreprise peut mettre en place un dispositif digital sécurisé de bout en bout pour garantir l’authenticité des transactions et des documents partagés dans la gestion des fournisseurs et des achats » explique Béatrice Lamourette.
Portraits

Christophe Denysiak

Directeur SAP Procurement Presales Team, SAP France

" Nous voulons épauler les utilisateurs à travers des recommandations pour chaque tâche effectuée "




Béatrice Lamourette

Cofondatrice, Axiscope

" Nous poursuivons nos développements dans le domaine de la Qualité "














Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°298 - Novembre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play