Publicité

Par la rédaction

en hausse

Fret

La crise du fret maritime toucherait-elle à sa fin ? L’indice Baltic dry du fret sec est en tout cas remonté à 2 145 points, des niveaux inconnus depuis fin 2010, après avoir été plombé depuis 2008 par des surcapacités de navires et une demande en berne. La consommation de charbon est en particulier en hausse. Des pays comme le Japon en importent de plus en plus pour remplacer le nucléaire. L’Inde et la Chine sont également très gourmands en houille. La demande de charbon pourrait ainsi dépasser les 600 millions de tonnes cette année, soutenant l’utilisation de vraquiers. Le trafic de céréales est également vigoureux. Conséquence directe, le prix spot des navires remonte sensiblement. Pour les grands minéraliers, il tutoie désormais les 21 000 dollars la journée contre un peu plus de 13 000 dollars en début d’année. Cette hausse s’explique également par des surcapacités de navires qui se résorbent, comme en témoigne un taux d’utilisation remonté à 86 %.


> Voir les archives

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play