Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2006 N°138
Avril 2006

Par la rédaction

en hausse

Fer

Les négociations bilatérales menées traditionnellement entre les sidérurgistes et les groupes miniers se jouent maintenant à trois, depuis l’intervention de l’État chinois. Pékin a indiqué qu’il n’accepterait pas d’augmentation des prix du minerai de fer cette année. C’est la première fois que la Chine prend officiellement position sur ce dossier et Pékin se montre en tous points inflexible. En 2005, les groupes miniers avaient imposé une hausse de 71,5 % à leurs clients. Pour 2006, les sidérurgistes souhaitaient une augmentation comprise entre 10 % et 20 %. Mais la Chine a besoin de ce minerai de fer. Sur les trois derniers mois, ses importations ont bondi de 31 % en rythme annuel. Sur l’ensemble de l’année, elles devraient augmenter d’environ 18 % à 325 millions de tonnes. Face à la Chine, trois groupes miniers dominent le marché avec près des deux tiers de l’offre, le brésilien CVRD et les australiens BHP Billiton et Rio Tinto. Le gouvernement australien s’est inquiété de l’intervention de Pékin dans les négociations du prix du minerai de fer qui, pour Canberra, n’aurait aucune raison d’être plafonné.


 

> Voir les archives

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play