Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2014 N°226
Avril 2014

Marchés

Enquête

Facility Management

Les achats diffusent le FM

Le marché français du FM

Faut-il un pilote dans le FM ?

Témoignages

Air France
Assurer le décollage du FM

Laurence Gravet - Acheteuse indirect, France et Maroc - Atos
« Trouver le chemin du FM »

Par la rédaction

Faut-il un pilote dans le FM ?

Du Facility Management, les acheteurs retiennent d’abord le principe d’intégration de services, qui voit le prestataire prendre la main sur tout ou partie des prestations multiservices et multitechniques, quitte à recourir à la sous-traitance. Ce qui pour eux peut réduire drastiquement le nombre de marchés et de contrats à traiter. La couche pilotage du FM paraît plus accessoire : elle était par exemple optionnelle dans le premier appel d’offres FM d’Air France, pour son site pilote. Ce n’est plus le cas dans celui en cours, ayant compris qu’il s’agit d’un point clé de la valeur ajoutée de ce mode de fonctionnement.
« S’il s’agissait simplement de mettre bout à bout des métiers ou des prestations, il n’y aurait guère qu’une logique de volume à l’œuvre, et nous n’apporterions pas vraiment plus de valeur que les acheteurs eux-mêmes, considère Jean-Jacques Bucher, le directeur du développement de Sodexo Europe. En nous confiant le pilotage de l’ensemble, le modèle FM nous permet de décloisonner les prestations et les personnels qui s’en chargent, et de les réorganiser pour assurer des synergies. Ou de simplifier des tâches, des process, y compris dans l’administration de la prestation. Ce pilotage relève de l’encadrement que nous mettons en place sur le site, qui en a une parfaite connaissance et qui peut mobiliser les équipes sur un sujet transversal comme l’efficacité énergétique, par exemple ».

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play