Publicité

Par la rédaction

Organisations achats

Du siège jusqu’aux filiales

Une petite dose de centralisation dans la matrice 


Une seule fonction, mais plusieurs rôles


Le panel du TOP250 réunit des directions achats allant d’une dizaine de personnes à plus de 3 000 acheteurs (le groupe Airbus dans son ensemble). Les plus petites sont naturellement centralisées, en particulier dans le secteur tertiaire où la présence d’acheteurs sur sites n’est pas indispensable. En revanche dès que les entreprises ont une certaine taille, la forme la plus courante d’organisation achats correspond à une équipe centrale travaillant en lien plus ou moins étroit avec des équipes de terrain et (ou) de BUs. La forme mixte est la plus répandue dans les grands groupes, dont les directions achats centrales sont parfois assez conséquentes, composées de catégorie managers et de fonctions support en charge notamment du pilotage de la performance.
Toutes les organisations achats n’ont donc pas le même degré de sophistication, mais qu’il s’agisse d’entreprises industrielles ou tertiaires, la plupart ont su développer des rôles d’experts : managers, responsables de catégorie achats, acheteurs projet ou encore responsables innovation achats.

La direction achats secondée par des fonctions support


Le top 3 dans…


Des centres de services partagés (CSP)  en appui de la direction achats 

Pour se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée, beaucoup de directions achats disposent de fonctions pour les appuyer. Les plus fréquentes demeurent celles dédiées aux systèmes d’information. Montée des préoccupations réglementaires oblige, de plus en plus de juristes secondent également les directeurs achats. Le recours à des CSP (centre de services partagés) traitant par exemple le back office achats (tâches administratives et transactionnelles) est aussi très développé puisqu’il concerne plus du tiers des répondants. Mais dans la quasi-totalité des cas, il s’agit de CSP interne à leur propre entreprise. Les plus fréquentes demeurent celles dédiées aux systèmes d’information. Montée des préoccupations réglementaires oblige, de plus en plus de juristes secondent également les directeurs achats.


Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°289 - Janvier 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play