Publicité
La Lettre des Achats - Novembre 2020 N°298
Novembre 2020

Management

Chroniques

SI Achats
À la recherche de l’enchère parfaite

Achats responsables
Donner du sens à la performance extra-financière

Par Yann Le Coz

Achats responsables

Donner du sens à la performance extra-financière

Parce qu’un fournisseur impacte directement votre performance achat et parce qu’il peut agir sur la réputation de votre entreprise, vous devez contracter avec celui qui intègre suffisamment et durablement la démarche RSE dans son modèle économique.

Depuis le 9 août 2017, la déclaration relative à la performance extra-financière est obligatoire pour les entreprises de plus de 500 collaborateurs réalisant un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros (ou 100 millions d’euros pour les entreprises non cotées en bourse). Parce que cette déclaration est vérifiée par un organisme tiers indépendant, elle est le reflet du modèle économique de l’entreprise et de sa stratégie RSE. Le rapport extra-financier des fournisseurs est devenu l’un des outils de l’acheteur responsable.

Un outil stratégique pour mieux évaluer l’engagement RSE des fournisseurs


Cette obligation permet de qualifier et quantifier les actions concrètes en faveur de la RSE conduites par les fournisseurs assujettis. La déclaration de performance extra-financière de ces derniers donne en particulier cinq informations : la manière dont il prend en compte les conséquences sociales et environnementales de son activité ; l’impact sur le changement climatique de son activité et de l’usage des biens et services qu’il produit ; ses engagements sociétaux en faveur du développement durable, de l’économie circulaire ; les accords collectifs conclus en interne et leurs impacts sur sa performance économique ainsi que sur les conditions de travail de ses salariés ; ses actions visant à lutter contre les discriminations et promouvoir les diversités.
Au titre du devoir de vigilance, l’acheteur responsable intègre une nouvelle compétence, celle qui consiste à traduire un rapport extra-financier. Ainsi, il prend en compte de nouveaux critères de mieux-disance dans l’évaluation des offres fournisseurs et lors des évaluations annuelles des fournisseurs.
Certes il dispose d’autres moyens auprès d’organismes tiers évaluateurs qui mesurent cet engagement et performance RSE, mais la compréhension d’un rapport extra-financier permet et facilite le dialogue, le développement de la relation fournisseur qui est une source de création de valeur et un levier de performance achat à part entière.

Un outil stratégique pour contribuer aux engagements RSE de son entreprise


Par cohérence, l’acheteur responsable décline les engagements RSE de son entreprise dans la chaine de valeur achat. Il présente une description des principaux risques créés par ses relations d’affaires, ses achats de produits et services. Mais aussi, une description de la politique achat appliquée pour prévenir, identifier et atténuer la survenance des risques.
Les résultats de cette politique – incluant des indicateurs clés de performance – doivent être remontés et formalisés dans le rapport extra-financier. Il notifie par exemple les actions faites en faveur des achats solidaires en développant ses achats auprès du secteur du handicap ou des structures de l’insertion (SIAE), ou encore les actions faites en faveur des TPE et PME, comme celles relatives au respect des délais de paiement. Il notifie aussi sa stratégie achat respectueuse de l’environnement comme le réemploi, la promotion des fournisseurs du territoire pour réduire l’emprunte carbone…etc.
Une organisation achats peut valoriser et faire savoir ses actions concrètes en faveur de la RSE en obtenant le Label RFAR et/ou l’attestation ISO 20400, contribuant ainsi à la réputation de l’entreprise notamment via la publication de sa performance extra financière.
Le bilan extra financier est un outil stratégique pour l’acheteur responsable. Il lui permet d’être l’un des acteurs RSE de son entreprise et de communiquer ainsi sa performance auprès des différentes parties prenantes et notamment auprès de son panel fournisseurs. Et devenir ainsi l’un des clients préférés de ses fournisseurs stratégiques ? A méditer !

yannlecoz@ylc-conseil.fr
www.ylc-consultant-achat.fr

Par Yann Le Coz

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°298 - Novembre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play