Publicité
La Lettre des Achats - Septembre 2003 N°109
Septembre 2003

Management

Dossier

Achats hors production

Autres articles

Achats hors production
Pour mieux s’imposer, les acheteurs passent à la vitesse supérieure

Systèmes d’information
Finaliser la liaison entre e-procurement et ERP

Externalisation des achats hors production
L’outsourcing gagne du terrain en Europe

L’externalisation en Europe
L’infogérance et les services administratifs au premier rang

Observatoire de l’externalisation
La grande métamorphose de l’externalisation donne le premier rôle aux acheteurs

Observatoire de l’externalisation
Externalisation : les 10 points à surveiller lors de la contractualisation

Secteur public
Les acheteurs du public professionnalisent leurs achats

Dépenses publiques
Des économies, mais comment ?

Acheteurs-services généraux
Qui prendra la main ?

Externalisation
Menace ou opportunité pour les services généraux ?

Étude American Express-AT Kearney
Comment réduire les coûts indirects liés aux voyages

Services généraux et services achats
Les fournisseurs optent pour un mariage de raison

Témoignages

Terry Davis, directeur des achats et des moyens généraux, Schindler France
“ J’ai visité toute la France pour sensibiliser les réseaux à la culture achats ”

Philippe Compagnon, directeur des achats, La Française des Jeux
“ Nous devons adapter notre stratégie aux différents types d’achats ”

Nicolas Mathieu, directeur de la stratégie achats, Groupe Bayard Presse
“ Le problème des achats généraux reste l’application des contrats-cadres ”

Interviews

Jean-Pierre Lau, directeur des achats hors production, Alcatel
“ Nous devons sans cesse démontrer notre efficacité ”

Jacques Chambre, directeur des achats hors production, Thales
“ Avec l’externalisation, l’acheteur devient un "supplier relationship manager" ”

Christian Campion - directeur des achats hors production - Général Electric System Europe
“ Développer les groupes de travail pour multiplier les leviers d’achat ”

Ignacio Sanguesa, directeur des achats, Telefónica
“ Suivre un tableau de bord adapté ”

Hans-Hermann Grundmann, directeur des achats, Bayer Polymers
“ Nous avons gagné en termes de mobilisation de ressources et de matériels ”

Points-clés

Les dix points-clés

Par la rédaction

Dépenses publiques

Des économies, mais comment ?

« L’État doit faire des économies » ; « L’état doit réduire son train de vie » ; ce ne sont pas les déclarations d’intention qui manquent depuis quelques mois pour insister sur la nécessité d’optimiser la dépense publique. Des objectifs chiffrés ont même été avancés : il faut économiser 3 milliards d'euros sur les achats de l'État, a déclaré en mars dernier Alain Lambert, ministre délégué au Budget. Au-delà du chiffre choc qui a marqué l’esprit de plus d’un acheteur public, « Le Minefi (ministère des Finances, de l’Économie et de l’Industrie) incite désormais explicitement tous les agents de l’État à se montrer vigilants en matière de dépenses et à proposer des solutions », assure Emmanuelle Olivie-Paul, directrice associée du cabinet de conseil Markess International. « À côté de la réorganisation complète des processus d’achat qui semble indispensable mais dont la réalisation promet d’être longue, l’État met également en place des outils pour optimiser la gestion de la dépense publique comme le système Accord d’information et de gestion de la dépense (application coordonnée de comptabilisation, d’ordonnancement et de règlement de la dépense de l’État) ou bien encore la carte d’achats. Cette carte, destinée entre autres aux acheteurs des collectivités territoriales, est sensée simplifier les processus en les dématérialisant », ajoute-t-elle.

Vers la dématérialisation

Pour les services achats de l’État et des collectivités, la dématérialisation des appels d’offres et notamment le devoir, dès janvier 2005, d’être en mesure de recevoir les offres par voie électronique, font aussi partie du train de mesures visant à simplifier les procédures. « À l’heure de la décentralisation des services, cette e-transformation des procédures offre également à l’État le moyen de garder un minimum de visibilité sur les processus », souligne Emmanuelle Olivie-Paul. Une dématérialisation plutôt bien accueillie par les acheteurs des collectivité territoriales. Beaucoup y voit en effet l’opportunité d’atteindre un plus grand nombre de fournisseurs tout en automatisant certaines tâches rébarbatives. Mais plusieurs questions laissent les acheteurs dubitatifs, comme la sécurité des informations transmises et reçues, l’authentification des signatures et l’accès des PME à ces outils.
Aussi engagé que soit l’État dans sa politique d’économies – et la nouvelle réforme du Code des marché publics en témoigne –, les collectivités avouent de leur côté ne pas avoir encore reçu d’objectifs précis en la matière. « Jusqu’à maintenant, il faut reconnaître que rien n’est fait pour inciter un acheteur public à réaliser des économies », confirme Didier Loth, directeur adjoint du conseil général de l’Oise. « D’une certaine façon, le Code des marchés publics peut même les en dissuader en rendant très difficile le regroupement des achats de plusieurs établissements ou collectivités. Il n’existe pas par exemple de budget pour financer la coordination de ces regroupements », explique Gabriel du Plessis, responsable du secteur public pour SynerDeal. « Il ne faut pas non plus oublier que jusqu’à maintenant, l’objectif de l’acheteur public a toujours été de trouver la réponse la mieux adaptée à son besoin en utilisant la bonne procédure. Une démarche très différente de celle d’un acheteur du secteur privé en quête, lui, du meilleur rapport qualité-prix », souligne Jean-François Vion, juriste et formateur au sein de la société de conseil APCP. Moins tenus donc que leurs confrères du privé à réaliser des économies, les acheteurs publics n’en sont pas moins conscients de leur responsabilité vis-à-vis de la gestion des deniers publics…

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°293 - Mai 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play