Publicité
La Lettre des Achats - Septembre 2020 N°296
Septembre 2020

Management

Chroniques

Achats responsables
Pourquoi faire reconnaître votre performance achat responsable ?

SI Achats
Bugs et régression, les petits secrets bien gardés des SI Achats

Par Anthelme de Cyrenac

SI Achats

Bugs et régression, les petits secrets bien gardés des SI Achats

Pourquoi les éditeurs ne communiquent-ils pas sur leurs indicateurs de stabilité et performance ? Détaillons ensemble les quatre points d’amélioration des solutions Source to Pay : Bugs, Sécurité, Interfaces et SLA.

La qualité de développement est inégale d’un éditeur à l’autre, l’absence de transparence donne un avantage compétitif au mauvais ouvrier au préjudice du client.

Trop de bugs tuent l’innovation


La qualité de développement des Source to Pay est très inégale d’un éditeur à l’autre. En ne songeant qu’à des éditeurs de taille internationale, j’ai vu des plateformes aux bugs par milliers, d’autres engoncés par leur dette technique, ne développant plus de nouveautés endogènes ou souffrant de l’intégration de leurs acquisitions. Plus une équipe de développement est engagée à corriger un code mal rédigé ou spécifié dans la précipitation, moins elle sera disponible pour innover et améliorer la plateforme logicielle au détriment de ses clients. Engagez votre éditeur Source to Pay à publier le statut de tous les tickets ouverts en cours à l’ensemble de ses clients. Un coup de fouet vital et nécessaire au bénéfice de tous.
Le Source to Pay étend l’entreprise hors ses murs, la transparence du Support seule le rend sûr.

La sécurité informatique des SI Achats : essentielle et incontrôlée


Chacun s’accordera à dire que, pour être vitales, les applications permettant la collaboration entre l’entreprise et ses fournisseurs sont parmi les plus exposées à un risque de pénétration. Pourtant durant ces quinze dernières années passées chez quatre éditeurs différents, je n’ai assisté qu’à quatre tests de sécurité demandés par un client, à chaque fois pour des raisons conjoncturelles. Les résultats et le plan d’amélioration de ces trop rares tests restèrent confidentiels, alors que la communauté des clients de l’application SaaS-Cloud était tout entière concernée.
Acheteurs et DSI, reprenez-vous et organisez-vous ! Seule une politique de tests de sécurité avec des résultats partagés à la communauté des clients permettra aux éditeurs de monter le niveau de leurs exigences.

Les demi-interfaces et les pseudo-connecteurs, ennuis en vue


Un constat malheureux : l’intégration – les interfaces et les connecteurs standards – ne fait pas l’objet d’investissement de la part des éditeurs, prétextant la réelle diversité des configurations des ERP et profitant d’un marché encore prêt à payer les prix demandés pour des interfaces et des connecteurs réécrits pour chacun des clients, avec une responsabilité partagée aux contours souvent flous.
Quel est le lien entre le support et les potentielles applications de monitoring ? Les capacités de reprises en cas d’arrêt, de traitement des erreurs sur flux entrants ou sortants… DSI et acheteurs, votre exigence ne peut qu’aider les éditeurs à progresser sur ces points de fragilité.
Votre éditeur vous donne-t-il accès à un tableau de bord de tous les tickets de support de tous les clients sur douze mois glissants ? Non ? Et pourquoi pas ?

Contrat de niveau de service unique : Observatoire de la qualité des SI Achats


Avec raison les éditeurs demandent à leurs clients de respecter le format d’un SLA unique pour organiser de manière professionnelle une gestion de tickets unifiée (demande d’amélioration, régression fonctionnelle, trou de sécurité, bugs…). Cette unification du contrat de niveau de service permettra à l’éditeur, sous l’aimable pression de ses clients, de publier des indicateurs de performance et de qualité communs à tous ses clients.
Les directions marketing des meilleurs éditeurs ne manqueront pas de porter à la connaissance de toute la qualité objective de leur application, au détriment des mauvais artisans et au bénéfice de l’innovation.
Rêvons alors à la création d’un Observatoire de la qualité des éditeurs SI Achats géré par l’association des acheteurs et portant sur quelques indicateurs clefs obligeant tous les éditeurs à intégrer la qualité de leurs développements et leurs implémentations comme clés de leurs futurs succès commerciaux.

Lectori salutem , Anthelme de Cyrénac
« L’esprit aime mieux ce qui confirme son savoir que ce qui le contredit. » Gaston Bachelard

anthelme-de-cyrenac@laposte.net

Par Anthelme de Cyrenac

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°296 - Septembre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play