Publicité

Par la rédaction

en stagnation

Acier

Alors que l’Union européenne négocie toujours avec les États-Unis et que quelques groupes comme Arcelor ont obtenu un abandon de la taxation sur certaines de leurs exportations, la Chine a décidé de surtaxer de 7 % à 26 % neuf catégories d'acier importé pendant six mois. Cette mesure de sauvegarde provisoire a été prise pour permettre au pays de se protéger de l'afflux des produits sidérurgiques qui ne trouvent plus de débouchés sur le marché américain. Le dispositif chinois s'appliquera comme le dispositif européen au-dessus d'un certain quota de produits sidérurgiques, ceux faisant partie du quota restant taxés aux niveaux actuels.
Selon Arcelor, l'impact financier des droits de douane de 30 % imposés en mars par les États-Unis sur l'acier sera moindre qu'on pourrait le croire et plus important pour le consommateur américain d'acier que pour le producteur européen. Aux États-Unis, premier consommateur mondial d'acier, les prix ont augmenté d'un tiers depuis janvier. Toujours selon Arcelor, les conditions du marché ne sont pas trop mauvaises et le quatrième trimestre et 2003 devraient constituer davantage un test.

> Voir les archives

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°295 - Juillet - Août 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play