Publicité
La Lettre des Achats - Mars 2014 N°225
Mars 2014

Marchés

Enquête

Télécoms

Occupés sur toutes les lignes

Les multiples fronts de l’optimisation

Témoignages

Antoine Vincent- Responsable des achats directs France - Steria
« Vers une véritable politique mobile »

Par la rédaction

Antoine Vincent- Responsable des achats directs France - Steria

« Vers une véritable politique mobile »

Les télécoms relèvent des achats directs ?

Oui, au même titre que l’IT et la sous-traitance, car une grande part de ces dépenses sont engagées dans le cadre des services délivrés aux clients. Surtout en France, où se concentrent nombre des grands contrats de Steria : les besoins en propre y représentent moins d’un quart des achats directs. Le tout relève d’une équipe de cinq acheteurs sous ma responsabilité, en charge d’une famille achats, ou mobilisés dans le cadre d’un projet donné.L’un s’occupe du volet réseaux télécoms, compris entre 5 et 10 millions d’euros selon les besoins clients.

Avec quelles pistes d’optimisation ?

La partie réseaux implique de multiples contrats montés au fil des projets avec la demi-douzaine d’opérateurs significatifs sur le sujet. Nous travaillons à mieux cartographier ces liens pour ensuite envisager leur rationalisation, en synchronisant ou en mutualisant des contrats. La quinzaine d’agences en France étant passées en ToIP, la téléphonie fixe y relève de ce volet-là.
Côté télécoms, voix et data mobile n’entrent guère dans la construction des offres aux clients, et leur optimisation a un impact économique d’autant plus direct. Il faut rester en phase avec des marchés évoluant très vite et des prix tirés à la baisse, via des clauses de révision ou la renégociation. Mais il s’agit surtout de maitriser ces budgets susceptibles de dériver avec l’augmentation des usages et des volumes consommés.

Quelle est votre démarche mobile ?

Il y a un vrai enjeu de gestion de parc car un collaborateur sur deux en est équipé, soit environ 3000 lignes en France et un bon tiers de smartphones. En 2013, achats et SI ont obtenu un meilleur reporting des opérateurs pour mener un travail de fond sur l’adaptation d’une partie des contrats et des options souscrites, puis en contrôler la facturation. Avec 10 à 20% d’économie à la clé. Et avec les RH, nous mettons en forme une véritable politique mobile, qui traite des questions de dotation jusqu’à la communication des bonnes pratiques aux utilisateurs.


En chiffres
Steria
SSII
Chiffre d’affaires (2012) : 1,83 milliard d’euros
Effectif : 20 000 personnes
Montant des achats : 700 millions d’euros
Dépenses télécoms/réseaux France : entre 5 et 10 millions d’euros
Effectif achats : 40 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play