Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2006 N°138
Avril 2006

Management

Dossier

RH achats : Comment développer les compétences des acheteurs ?

Les articles

RH achats : Comment développer les compétences des acheteurs ?

Équipes multiculturelles aux achats
Une internationalisation à petits pas

Lafarge
Du sur mesure international pour les achats

Acheteurs français à l'étranger
Expatriation ou embauche locale ?

ERP et achats : Un outil fonctionnel mais pas encore stratégique

DS Smith Kaysersberg
Achats et éditeur d’ERP main dans la main

Schneider Electric
L'e-sourcing en marge de l'ERP

Témoignages

Daniela Hahn, directrice développement achats pour Lafarge
« Des profils types ont été mis en place »

Philippe Cortale, responsable stratégie management métier achats, PSA
« Définir les perspectives d’évolution de carrière »

Claudine Grimaud, responsable des ressources humaines du département des achats et de la logistique, RATP
« Proposer un programme de formations »

Zita Patonai, responsable des ressources humaines, Schneider Electric
« Évaluer les possibilités de développement »

Daniel Hian-Cheong, directeur de la gouvernance et des programmes réseau achats, Sanofi Aventis
« Gérer la mobilité des acheteurs »

Margot Huurneman, responsable du service achats, Vilmorin
« Le retour d’information est un apport majeur »

Olivier Crespin, chef de projet, Apave Parisienne
« L'e-procurement de notre ERP nous satisfait à 95 % »

Pia Zimmermann, directrice des achats, DaimlerChrysler France
« Avoir une vue d'ensemble sur nos achats »

Jean-Jacques Camps, DSI du pôle grande industrie Europe et de l'activité ingénierie européenne, Air Liquide
« Une règle : pas de facture sans commande »

ERP et achats : Un outil fonctionnel mais pas encore stratégique

Points-clés

Les cinq points-clés

Les dix points-clés

Par la rédaction

Jean-Jacques Camps, DSI du pôle grande industrie Europe et de l'activité ingénierie européenne, Air Liquide

« Une règle : pas de facture sans commande »

Un des avantages de l'ERP Oracle E-Business Suite tient à des référentiels (articles, fournisseurs, etc.) communs aux fonctions achats, comptabilité ou encore finances. En effet, la définition d'un fournisseur varie d'une fonction à l'autre. Dans cet ERP, les fournisseurs sont décrits selon une arborescence dont chaque niveau correspondra à une approche différente. L'information associée à un loueur de voitures sera pour les achats le nom de la société-mère, celui de l'agence pour la comptabilité ou l'adresse pour les finances.
Les choix informatiques autour des fonctionnalités achats de l'ERP concernent les mises à jour. Réalisées régulièrement depuis la première installation, elles ont apporté des progrès. Parfois, de petits « détails » peuvent réellement conduire à des gains de processus. Le copier-coller de commandes a procuré d'importants gains de temps. Apparue récemment, une des fonctionnalités les plus marquantes reste la possibilité d'approuver les demandes d'achats par signature électronique directement dans la messagerie, sans avoir à ouvrir le module achats. Un vrai progrès en termes d'ergonomie. Malgré l'amélioration régulière de l'outil, un frein psychologique persiste : certains approvisionneurs préfèrent encore imprimer leur commande pourtant validée à l'écran. La relation entre achats et DSI s'effectue au travers d'un réseau d'utilisateurs privilégiés (« champions » dans notre dénomination interne), chargés de faire remonter les retours d'utilisateurs de la fonction, mais aussi par des réunions régulières et un lien constant via messagerie.
Le pôle grande industrie Europe d'Air Liquide a déployé cet ERP pour la première fois en 1997. Acquis dans la foulée, le module approvisionnements a rapidement couvert la totalité des achats. Notre méthode a été d'adopter une règle structurante pour nos 240 utilisateurs lors du déploiement de l'outil : pas de facture sans commande. La complexité et le coût de la mise en place de l'ERP ne se situe pas sur l'aspect informatique mais sur la réflexion en amont, et lors du déploiement sur la conduite même du changement.

 

Portrait
Jean-Jacques Camps (47 ans, Mines) est DSI du pôle grande industrie Europe et de l'activité ingénierie européenne d'Air Liquide. Il est aussi président de l'Association des utilisateurs français d'Oracle.

 

En chiffres
Air Liquide
Production et distribution de gaz industriels
Chiffre d’affaires : 9,376 milliards d'euros
Effectif : 36 000 personnes
Montant des achats : 5 milliards d'euros
Effectifs achats : 300 personnes (monde)

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play