Publicité
La Lettre des Achats - Novembre 2002 N°100
Novembre 2002

Marchés

Dossier

Achats en ligne

Article

Prestataires internet
Entre faillites et embellies

Commerce électronique
Des fournisseurs actifs mais dubitatifs

E-commerce et fournisseurs
Des enchères inversées et controversées

Témoignages

Michel Filatieff Délégué général de la Fédération des articles de papeterie
“ Une charte sur les enchères pour clarifier les règles ”

Renaud Ide Responsable e-business, marketing et communication de Valoutil
“ Avec un client important, nous avons augmenté de 30 % notre chiffre d’affaires ”

Pierre-Olivier Brial, e-business manager de Manutan
“ Les acheteurs doivent comparer une prestation globale et non un prix ”

Philippe Faroy, directeur général d’Altavia Prodity
“ Les enchères doivent intégrer la dimension du service ”

Pascal Orlando, directeur général d’Alda
“ Pour le moment, les places de marché ne génèrent pas de chiffre ”

Jacques Delsaut Directeur des clients nationaux, Adecco
“ Aucune place de marché ne traite notre problématique de manière correcte ”

Patrick Deplaix Responsable e-commerce de Radiospares
“ L’e-procurement nous a permis de tisser des liens plus étroits avec nos clients ”

Par la rédaction

Michel Filatieff Délégué général de la Fédération des articles de papeterie

“ Une charte sur les enchères pour clarifier les règles ”

« La Fédération des articles de papeterie (FAP) a rédigé, le 12 juillet 2002, une charte relative à l’organisation d’enchères inversées sur internet pour répondre aux inquiétudes et aux problèmes rencontrés par ses adhérents. Nous ne sommes pas hostiles au principe mais notre souci concerne un certain manque de transparence. Nous souhaitons clarifier la situation en édictant des règles justes et indiscutables pour tous les protagonistes, qu’ils soient opérateurs, fournisseurs ou acheteurs. Dans cette charte, nous développons quatre points principaux : la loyauté, la transparence, l’égalité des participants et le respect des règles des enchères.

Égalité et transparence

Pour la loyauté, l’opérateur doit s’engager à ce que les produits ne fassent pas l’objet de contrats en cours. Concernant la transparence, une parfaite égalité d’information à l’égard de tous les participants doit être respectée par l’organisateur. Chaque participant doit recevoir un cahier des charges comprenant toutes les spécifications techniques du produit demandé et de son conditionnement. Puis, au moins huit jours avant les enchères, l’ensemble des intervenants devrait disposer d’échantillons du produit et d’une liste exhaustive des participants. Cette dernière mesure permettrait d’éviter l’utilisation de "lièvres" ou de fournisseurs n’ayant pas la capacité industrielle ou financière pour respecter les exigences du cahier des charges dans la durée. Il est également important de déterminer, hiérarchiser et communiquer aux candidats les critères de présélection et de sélection (prix, qualité, délais, quantité, etc.) et pour les non-présélectionnés, de connaître les motifs du rejet de leur dossier.

Des prix affichés

Nous souhaitons aussi que les éléments contribuant à définir le prix d'achat soient précisément communiqués par l'organisateur et que les prix apparaissant aux enchères soient exprimés nets de tout rabais, remise, ristourne et, plus généralement, de tout avantage de prix proposé et avec indication du montant de coopération commerciale éventuellement proposée en sus.
En termes d’égalité des participants, l’opérateur doit s'engager à ce que les prix affichés correspondent à des offres effectives des participants et à ne pas avoir de contacts individuels pendant le déroulement des enchères. Au cas où une connexion entre les différents intervenants serait nécessaire, elle devrait être organisée sous forme d’une conférence téléphonique afin d'assurer l'équité de la transmission d'informations et l'égalité de tous les participants dans le processus des enchères.
Sur le respect des règles, la Fédération préconise un enregistrement du déroulement des enchères effectué sous la responsabilité de l'organisateur des enchères, qui le conservera et le rendra disponible pendant six mois. Sur demande, il doit pouvoir être analysé par un auditeur indépendant qui vérifiera sa conformité avec les lois commerciales en vigueur, ainsi qu’avec les règles des enchères et, en particulier, celles de la charte ».

Les dix points-clés
1 La loyauté : engagement sur des produits ne faisant pas l’objet de contrats en cours.
2 La transparence : parfaite égalité d’information à l’égard de tous les participants.
3 Un cahier des charges comprenant toutes les spécifications techniques du produit demandé et de son conditionnement.
4 La communication de la liste exhaustive des participants au moins huit jours avant la date des enchères.
5 La communication des critères de présélection et de sélection.
6 Aucun panachage des offres à l’exception d’une mention prévue dans le cahier des charges.
7 L’engagement de l’organisateur à ne pas avoir de contacts individuels pendant le déroulement des enchères.
8 L’équité de la transmission d’informations sous forme de conférence téléphonique dans le processus des enchères.
9 L’engagement de l’organisateur sur les prix affichés correspondant à des offres effectives.
10 L’enregistrement du déroulement des enchères sous la responsabilité de l’opérateur.
La Fédération des articles de papeterie
La FAP regroupe cinq syndicats professionnels de fabricants : enveloppes et papier à lettres, cahiers scolaires, registres et façonnés divers, agendas et articles millésimés, articles de classement. Elle rassemble une soixantaine d’adhérents dont La Couronne, Hamelin, Exacompta, Oberthur ou Extendos.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°295 - Juillet - Août 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play