Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2006 N°138
Avril 2006

Marchés

Dossier

Achats de flotte automobile : Les loueurs en copilotes de l'optimisation

Les articles

Achats de flotte automobile : Les loueurs en copilotes de l'optimisation

Flottes automobiles
La mort annoncée de l'indemnité kilométrique

Témoignages

Bernard Brunier, directeur administratif, achats, qualité et informatique, Osiatis
« 10 % d'économies en augmentant la durée des contrats »

Jérôme Séjourné, responsable du département achats, Schering-Plough France
« Nous préparons un appel d'offres européen »

Christophe Martinet, responsable des achats de matériel roulant, La Poste
« L’objectif de l’externalisation a été rempli »

Brigitte Cauvin, responsable du département services généraux et imprimés, AGF
« Un seul loueur pour nos 3 000 véhicules »

Par la rédaction

Brigitte Cauvin, responsable du département services généraux et imprimés, AGF

« Un seul loueur pour nos 3 000 véhicules »

Jusqu'en 2001, nous fonctionnions via le système de l'indemnité kilométrique, c'est-à-dire que les salariés utilisaient leur véhicule personnel. Nous avons décidé de changer de politique et de recourir à la location longue durée, notamment pour avoir un parc de qualité, en bon état, avec une gamme de services associés, le tout avec un budget encadré. Afin de ne pas nous disperser et de pouvoir optimiser la dépense globale, nous avons opté pour un seul loueur pour notre flotte de 3 000 véhicules, destinée à 80 % aux commerciaux.
L'appel d'offres ne comportait qu'un seul lot et Arval s'est montré le plus compétitif, d'autant que la décomposition de la prestation permettait de raisonner en coût global. Or, il ressort de notre analyse que le budget n'a pas dérivé et nous sommes même de 5 % à 8 % au-dessous des indices d'évolution du marché. Mais il est quasiment impossible de comparer le budget flotte avec le système d'indemnité kilométrique car les paramètres sont très différents.
La relation évolue avec des axes d'amélioration. Ainsi, le reporting nous a permis de détecter que la restitution en fin de contrat générait des coûts sur lesquels nous n'avions pas de visibilité. En 2005, nous avons donc demandé à Arval de se pencher sur le sujet. Désormais, les voitures sont soumises au réseau d'entretien AD en fin de contrat, avant la reprise proprement dite. Cette année, nous avons revu notre politique en y incluant une gamme environnementale. Nous avons par exemple référencé la Toyota Prius hybride en janvier et il y a déjà eu des commandes. Il en va de notre responsabilité citoyenne mais c'est aussi pour accompagner l'évolution de la fiscalité : depuis janvier, le calcul de la TVTS est basé sur les émissions de CO2. Il s'agit de ne pas pénaliser le budget flotte en travaillant le référencement. L'impact financier sera positif car le groupe a fait un réel effort d'anticipation dès 2003 sur le référencement des véhicules. Ainsi, la TVTS sur nos Clio est passée de 1 130 à 460 euros.

 

Portrait
Brigitte Cauvin (IAE de Nice) a travaillé dans un groupe de communication avant d'intégrer les AGF il y a dix ans. Elle est responsable du département services généraux et imprimés.

 

En chiffres
AGF
Assurances
Chiffre d'affaires : 17,3 milliards d'euros
Effectif : 34 000 personnes
Montant des achats : 530 millions d'euros
Effectif achats : 29 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play