Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2014 N°223
Janvier 2014

Support

Enquête

Retour sur investissement

La rentabilité des projets en équation

Un ROI finement estimé et des gains vérifiés chaque mois

Témoignages

Jean-Luc Prache - Directeur des achats groupe -Transdev
« Par sa complexité, notre calcul du ROI est resté partiel »

Charles-Henri Vollet - Directeur des achats et DSI groupe - Mersen
« Lors d’un renouvellement, l'exercice du ROI n’est plus nécessaire »

Par la rédaction

Charles-Henri Vollet - Directeur des achats et DSI groupe - Mersen

« Lors d’un renouvellement, l'exercice du ROI n’est plus nécessaire »

Avant de choisir la suite de BravoSolution, dont le déploiement se poursuit, avez-vous effectué un calcul de ROI ?

S’agissant d’un projet de renouvellement, le calcul n’était pas nécessaire. Depuis la mise en place de notre première solution d’e-achat, celle de SynerTrade pour la gestion des appels d’offres, en 2004, nous savions que les gains opérationnels et administratifs seraient au rendez-vous, notamment sur les nouveaux domaines couverts : analyse des dépenses, pilotage des contrats, gestion des risques. Il a suffit d’expliquer à la direction générale que la nouvelle solution envisagée était moins chère tout en offrant davantage de fonctionnalités pour justifier le projet et avoir son aval. Le choix s’est ensuite fait sur des critères plus classiques, mais aussi sur la capacité d’écoute de l’éditeur et sa méthodologie de gestion de projets.

Il y a dix ans, le calcul avait été plus poussé ?

Absolument. A l’époque, même si nous savions que le remplacement de la méthode et des outils traditionnels (Excel, messagerie, etc.) générerait forcément des gains, j’ai dû les quantifier en termes de « valeur actuelle nette » et présenter un argumentaire détaillé, sur cinq ans. Pour cela, mes équipes et moi avons sélectionné des missions d’appels d’offres sur une dizaine de catégories et attribué à l’outil la moitié des économies à attendre, estimées en moyenne à 8 % sur les prix négociés jusque-là. Nous avons considéré que l’autre moitié tenait à des facteurs moins tangibles, comme la professionnalisation de la fonction et la formation des acheteurs.

Où en est le déploiement de votre nouvelle plate-forme, et allez-vous mesurer les gains escomptés ?

Un an après les premiers démarrages, nous sommes en ligne avec notre feuille de route. La plate-forme basée sur la solution de BravoSolution est opérationnelle en France et aux Etats-Unis, avec une trentaine d’utilisateurs au sein de la direction des achats. Elle sera étendue à la Chine dans les prochains mois, pour couvrir l’ensemble de nos équipes et tous les achats à travers le monde. Bien entendu, les gains seront analysés, à partir d’une batterie d’indicateurs de suivi de la performance achats. Ils permettront de vérifier le rendement de l’outil, pour corriger les éventuelles dérives et identifier des pistes d’optimisation.


En chiffres
Mersen
Matériaux, équipements électriques
Chiffre d’affaires (2012) : 811 millions d’euros
Effectif : 6 745 personnes
Montant des achats : 420 millions d’euros
Effectif achats : 45 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play