Publicité

Par la rédaction

Vincent Nicolini - Responsable Master Data Total Global Procurement

« L’intelligence artificielle doit être un accélérateur pour améliorer notre compétitivité aux achats »

Pourquoi avoir choisi d’implémenter de l’intelligence artificielle dans les achats chez Total ?

C’est en premier lieu une aide à la prise de décision achats car il faut qu’elle soit rapide et économique. L’intelligence artificielle doit donc être un accélérateur pour les achats afin d’améliorer notre compétitivité vis-à-vis de nos concurrents et fournisseurs et devenir ainsi leur client privilégié. Je pense que le secret de réussite de l’IA est à la fois son effet Waouh et l’intégration d’un élément business définit car le risque est de faire des usines à gaz.

Que faites-vous en matière d'IA appliquée aux Achats ?

Grâce au travail d’harmonisation que nous avons effectué au préalable sur nos données – et que nous poursuivons - l’IA va analyser ces données et nous permettre ainsi de rationaliser nos dépenses et de planifier des stratégies achats sur les futurs marchés. Par exemple, il va déterminer la meilleure période de l’année pour acheter de l’acier.

Comment ça se concrétise ?

Nous sommes en train de créer une plateforme unique sur laquelle un prescripteur sera guidé vers la meilleure option d’achat en vérifiant par exemple, le matériel en stock dans un pays. S’il est épuisé, la plateforme va guider le prescripteur vers un fournisseur spécialisé. Dans ce cadre, l’IA est un élément clé. De même qu’elle va faire de la veille stratégique chez nos fournisseurs pour analyser ses états financiers, les M&A en cours tout ce qui fait que l’on peut se retrouver avec un partenaire que nous n’aurions pas choisi.

Utilisez-vous l’IA sur vos contrats ?

Nous travaillons sur le sujet. Lorsque nous déployons nos contrats cadres sur de grandes régions géographiques, l’IA va devenir un outil indispensable pour vérifier qu’ils sont utilisés correctement. Mais avant d’y parvenir, nous devons œuvrer à l’harmonisation de la donnée car longtemps les sites du groupe ont été indépendants. Ce travail favorisera de vrais bénéfices business comme le déploiement de nos contrats cadre et l’analyse du respect de nos clauses contractuelles. L’IA va avoir un effet accélérateur et nous allons aussi utiliser ses capacités prédictives sur le renouvellement de nos stocks de pièces détachées car cela représente des millions de références.

Vous avez aussi un projet de chatbot…

Nous sommes en train d’y réfléchir pour 2019 et nous allons nous lancer dans une procédure avec une startup. L’objectif est d’avoir une interface « intelligente » qui nous permette d’interroger le système et nous restituer ensuite ses analyses sous forme de graphiques par exemple, sur une thématique précise. L’IA va simplifier le travail de l’acheteur en nous libérant des tâches à faible valeur ajoutée et nous aider à avoir davantage confiance en nos propres données.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°284 - Juillet - Août 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play