Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2004 N°116
Avril 2004

Tendances

Actualités

Arbel Fauvet Rail
Arbel Fauvet se remet sur les rails

Stéphane Belin, Evoluance Conseil
“ Les entreprises maîtrisent rarement les contrats de location ”

Invacare
Rationaliser la base fournisseurs

Sirops Routin
Emballage : une collaboration achats-marketing

Groupama
Regrouper les achats de logistique

Groupe Heppner
L’éveil aux achats

Continental Edison
Réduire les coûts de 10 à 15 % par an

États-Unis
L’achat en ligne en ébullition

Illiance
Prestations intellectuelles : des PME dans les panels

Par la rédaction

Stéphane Belin, Evoluance Conseil

“ Les entreprises maîtrisent rarement les contrats de location ”

La location de matériels informatiques, de copieurs, voire de véhicules, est-elle plus avantageuse que l’achat ?

Oui, par rapport à l’achat, la location apporte à la fois des économies et de la souplesse. Les copieurs sont en location depuis plus de vingt ans pour au moins 80 % du parc et la situation des imprimantes n’est maintenant plus très éloignée. Pour les voitures, la location permet d’éviter de se poser la question de la recommercialisation et de la destination finale des véhicules. Mais avec des limites, parce que les entreprises ne maîtrisent que rarement le montage des contrats. Les acheteurs savent négocier et sélectionner les fournisseurs mais pour eux, le fournisseur reste le fabricant du produit et non le loueur. Et l’on oublie aussi qu’un contrat de location s’inscrit dans la durée.

Ce qui signifie que les contrats sont rarement gérés sur le long terme ?

Malheureusement oui, alors que l’entreprise doit pourtant savoir les gérer dans le temps. Ce qui suppose notamment de les conserver et de les centraliser dans une base de données. De même, il convient d’accorder une attention toute particulière aux clauses de fin de contrat. Si l’on ne dispose pas d’une vision claire des échéances, il devient très difficile de maîtriser la gestion des équipements. Par exemple, oublier de donner le préavis d’un contrat amène à le reconduire tacitement. Ce qui signifie en payer une fois et demie le prix, c’est-à-dire refinancer des matériels déjà payés. Un système d’alerte doit donc être mis en place.

Quelles recommandations feriez-vous aux entreprises ?

Pour utiliser les contrats de façon optimale, il faut en faire un inventaire exhaustif et en connaître les coûts, les préavis ou encore les services associés. Il s’agit de prévoir tous les événements susceptibles de survenir. Ce qui est encore trop rarement le cas et généralement, la location reste mal utilisée. Pourtant, une bonne gestion des contrats amène des gains importants et souvent à deux chiffres. J’ajouterai que l’optimisation du contrat a lieu avant sa signature ; après, la démarche est beaucoup plus difficile et peut impliquer une dimension juridique.

  

Portrait

Stéphane Belin (40 ans, ESLSCA option finances) a réalisé une grande partie de sa carrière au sein d’ECS, filiale de location de la Société Générale. Il a ensuite rejoint Newcourt Finance, en charge du programme Intel Financial Services. En 2001, avec Claude Muckensturm, il a créé Evoluance Conseil, spécialiste de la gestion des contrats.

 

Impression Déséchaliers, cru 2004

La dernière édition du Déséchaliers vient de paraître. En deux groupe volumes, cet annuaire regroupe la quasi-totalité des professionnels de la chaîne graphique, dont 27 000 imprimeurs et agences de communication. Le Déséchaliers est aussi disponible en ligne : www.desechaliers.com.

 

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°292 - Avril 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play