Publicité
La Lettre des Achats - Octobre 2020 N°297
Octobre 2020

Marchés

Entretiens

Eric Sarrat - Directeur général - GT Logistics
« Nous sommes parfois plus proches de la délégation de production que de la logistique »

Matthieu Sarrat - D-Directeur - GT Solutions
« Le reporting devient aussi important que le colis pour nos clients »

Par la rédaction

Matthieu Sarrat - D-Directeur - GT Solutions

« Le reporting devient aussi important que le colis pour nos clients »

Quel a été l’impact de la crise sur les activités transport du groupe ?

Nous avons été secoués : 40 % de l'activité de la branche Solutions était encore maintenue mi-mars, chiffre qui est remonté à 90 % mi-mai. Nous avons perdu entre 15 et 20 % de notre chiffre d’affaires. Les secteurs qui ont continué de tourner pendant le confinement étaient, sans surprise, la santé, la grande distribution et l'agroalimentaire ; et en mai, la construction a repris. Mais le grand coup d'arrêt a porté sur le transport frigorifique et la distribution automobile, autrement dit l'approvisionnement des garages. Et curieusement, pour le secteur automobile, la reprise n'est toujours pas là : ce n'est pas un problème de demande mais les constructeurs rencontrent de graves ruptures de stock.

De quels atouts avez-vous bénéficié ?

Étant une entreprise familiale, nous gérons de façon très patrimoniale. De fait, les véhicules nous appartiennent. Donc dès que l'activité s'arrête, nous stoppons les investissements mais nos camions continuent à tourner. Par ailleurs, l'équilibre entre plusieurs secteurs d'activité a été salutaire.

Voyez-vous des opportunités à saisir dans la période actuelle ?

De plus en plus d'entreprises voient bien l'intérêt de variabiliser les coûts en externalisant le transport. La crise souligne cet avantage : l'externalisation est plus facile à activer que le chômage partiel suivi d'une négociation avec ses créanciers pour amortir les infrastructures non utilisées.
En outre, nous bénéficions d’un effet report des transporteurs mono-colis submergés depuis le début de la crise, surtout dans le secteur automobile, pour les pièces détachées. Jusqu'à maintenant, les petits envois étaient assurés par des gestionnaires mono-colis type DPD ou GLS. Or, ceux-ci gèrent des flux énormes avec la crise et sont obligés de déprioriser certains clients.

Quelle évolution percevez-vous dans les appels d'offre Transports ?

Je remarque deux choses : la notion de restitution d'information – qui permet à nos clients de fixer des indicateurs qualité – devient aussi importante que le flux physique. En d'autres termes : le reporting devient aussi important que le colis pour nos clients et nous en tenons compte. Je remarque aussi que dans les activités qui le permettent, la notion de plan de progrès s'impose, avec des attentes qui évoluent année après année.
En chiffres
GT Solutions
Chiffre d’affaires : 184 M d’€ (estimation 2020)
Effectif : 2 000 personnes, dont 1 600 conducteurs
Camions : 1 200
Plateformes : 10

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play