Publicité
La Lettre des Achats - Septembre 2003 N°109
Septembre 2003

Management

Dossier

Achats hors production

Autres articles

Achats hors production
Pour mieux s’imposer, les acheteurs passent à la vitesse supérieure

Systèmes d’information
Finaliser la liaison entre e-procurement et ERP

Externalisation des achats hors production
L’outsourcing gagne du terrain en Europe

L’externalisation en Europe
L’infogérance et les services administratifs au premier rang

Observatoire de l’externalisation
La grande métamorphose de l’externalisation donne le premier rôle aux acheteurs

Observatoire de l’externalisation
Externalisation : les 10 points à surveiller lors de la contractualisation

Secteur public
Les acheteurs du public professionnalisent leurs achats

Dépenses publiques
Des économies, mais comment ?

Acheteurs-services généraux
Qui prendra la main ?

Externalisation
Menace ou opportunité pour les services généraux ?

Étude American Express-AT Kearney
Comment réduire les coûts indirects liés aux voyages

Services généraux et services achats
Les fournisseurs optent pour un mariage de raison

Témoignages

Terry Davis, directeur des achats et des moyens généraux, Schindler France
“ J’ai visité toute la France pour sensibiliser les réseaux à la culture achats ”

Philippe Compagnon, directeur des achats, La Française des Jeux
“ Nous devons adapter notre stratégie aux différents types d’achats ”

Nicolas Mathieu, directeur de la stratégie achats, Groupe Bayard Presse
“ Le problème des achats généraux reste l’application des contrats-cadres ”

Interviews

Jean-Pierre Lau, directeur des achats hors production, Alcatel
“ Nous devons sans cesse démontrer notre efficacité ”

Jacques Chambre, directeur des achats hors production, Thales
“ Avec l’externalisation, l’acheteur devient un "supplier relationship manager" ”

Christian Campion - directeur des achats hors production - Général Electric System Europe
“ Développer les groupes de travail pour multiplier les leviers d’achat ”

Ignacio Sanguesa, directeur des achats, Telefónica
“ Suivre un tableau de bord adapté ”

Hans-Hermann Grundmann, directeur des achats, Bayer Polymers
“ Nous avons gagné en termes de mobilisation de ressources et de matériels ”

Points-clés

Les dix points-clés

Par la rédaction

Nicolas Mathieu, directeur de la stratégie achats, Groupe Bayard Presse

“ Le problème des achats généraux reste l’application des contrats-cadres ”

« Les achats généraux comprennent notamment les fournitures de bureau, la location longue durée, les cartes de carburant, les prestations d’entretien de l’immeuble parisien, la téléphonie voix, la restauration du personnel, les assurances, honoraires et commissions bancaires, les frais de restaurant, la formation, les frais de déplacement, les réceptions et les colloques. En revanche, l’informatique, bureautique comprise, reste de la responsabilité du service informatique, tout comme la téléphonie pour les données. Les achats généraux représentent environ 7 % du total de nos achats qui s’élève à 160 millions d’euros en France et 200 millions en Europe. Un acheteur spécialisé dans les achats généraux a été embauché pour couvrir l’ensemble de ces petits sujets chronophages qui supposent beaucoup d’intervenants.
Lors de la création de la direction des achats, nous nous sommes attaqués à tous les types d’achats, sans distinction. Les achats généraux sont aussi intégrés dans nos objectifs de gains : sur trois ans, notre but est d’atteindre 2 millions d’euros d’économies par an, dans un périmètre sous fortes contraintes. Pour l’affranchissement, nous nous situons dans le cadre monopolistique des NMPP ; pour le papier, nous sommes sur un marché de matières premières. Ces deux familles représentent environ 40 % de nos achats.
Dans son principe, le travail de remise en question est identique pour tous les types d’achats. Pour l’impression de nos journaux et magazines, la réflexion reste cependant plus élaborée que pour les solutions d’impression internes (fax, copieurs, imprimantes). La première comprend des aspects techniques mais aussi commerciaux ou éditoriaux ; la seconde consistera par exemple à mettre en place une seule imprimante au lieu de plusieurs dans un service. Mais le problème des achats généraux reste leur atomisation au sein de l’entreprise et l’application des contrats-cadres que nous négocions. C’est par exemple le cas des achats de séminaires ou de plateaux repas, pour lesquels nous avons travaillé avec les services généraux pour établir des contrats-cadres. C’est un travail de conviction à mettre en place, dans une entreprise plus habituée à la culture du consensus qu’à la coercition. Tout notre fonctionnement se fait en donc binôme avec les directions utilisatrices concernées.
L’e-procurement peut-être une solution pour améliorer l’application des contrats-cadres. Nous avons eu des expériences ponctuelles, en recourant par exemple aux places de marché fournisseurs pour les fournitures de bureau, la gestion des abonnements ou des GSM. Pour éviter de recourir à des ergonomies différentes, pour simplifier le travail des utilisateurs et faire accepter le système, nous réfléchissons à un outil fédérateur. Nous pourrions par exemple démarrer avec un espace achats sur l’intranet avec des liens vers les places de marché ».

 

Le Groupe Bayard Presse en chiffres
Presse
Chiffred’affaires:400 millions d’euros
Effectif:1 500 personnes
Montantdesachats:200 millions d’euros
Effectifdeladirectiondesachats
3 personnes

Nicolas Mathieu
(36 ans, Supélec, ISA) a commencé sa carrière dans le secteur environnement-traitement des eaux où il a occupé différentes fonctions techniques et commerciales, notamment au sein du Groupe Suez-Lyonnaise. Il était manager au sein du cabinet Solving International depuis quatre ans lorsqu’il a pris la fonction de directeur de la stratégie achats du Groupe Bayard Presse en septembre 2001.n

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°293 - Mai 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play