Publicité
La Lettre des Achats - Octobre 2020 N°297
Octobre 2020

Management

Dossier

Budget 2021 : les Achats chiffrent la crise

Les Achats chiffrent la crise

Cinq idées à retenir

Témoignage

Nicolas Pommier - Directeur des achats - Claas Tractor
« Le manque de visibilité sur l’avenir nous a poussés à rester sur une approche conservatrice »

Par la rédaction

Nicolas Pommier - Directeur des achats - Claas Tractor

« Le manque de visibilité sur l’avenir nous a poussés à rester sur une approche conservatrice »

Comment construire un budget achats en pleine crise du Covid ?

Pour calculer notre budget 2021, nous avons choisi d’établir trois scénarios. Traditionnellement élaboré en milieu d’année fiscale, notre budget a de fait été préparé en avril mai en pleine sortie du confinement. Covid oblige, un premier scénario dit « catastrophe » est apparu comme un passage obligé. Un scénario médian basé sur notre dynamique d’activité 2019, donc hors Covid, a également été établi ainsi que des projections « optimistes » intégrant la mise en œuvre au sein de l’entreprise de nouvelles mesures de performance. Depuis avril, nos indicateurs de suivi d’activité semblent néanmoins converger vers le scénario médian, même si nos performances commerciales et carnets de commandes montrent une légère amélioration par rapport à l’an passé. Mais le manque de visibilité sur l’avenir – nos clients préférant ne pas s’engager au-delà de quatre à cinq mois – nous a poussés à rester sur une approche conservatrice, en ligne avec les prévisions de ventes prévues dans notre business plan à cinq ans.

Comment avez-vous adapté votre stratégie achats ?

Notre stratégie achats n’a pas changé. Notre objectif est toujours d’optimiser nos coûts et nos dépenses, même si notre priorité durant le confinement a été de sécuriser notre supply chain. En l’absence de visibilité, la gestion du risque de notre panel fournisseurs devrait rester un pilier de notre action au moins à court terme. Un suivi dynamique des performances financières de nos fournisseurs a en particulier été mis en place via des tableaux de bord alimentés notamment par des données de Dun & Bradstreet et complétées par des indicateurs opérationnels, relatifs à la performance logistique et capacitaire de nos fournisseurs, comme par exemple le niveau de leurs stocks de matières premières…

Quelles sont vos priorités ?

Sur toute la chaîne d’approvisionnement, de la matière première au produit fini, toutes les entreprises ont engagé un contrôle très resserré de l’ensemble de leurs dépenses. La gestion des stocks, le contrôle des inventaires et de la trésorerie mobilisée sont clairement renforcés, l’objectif étant d’asseoir la viabilité des entreprises pour assurer la continuité de la production. Sur les achats indirects, le mot d’ordre est également l’optimisation des dépenses. Le recours à l’intérim, les prestataires de services et consultants ont été réduits au strict nécessaire, la priorité étant donnée aux activités en interne essentielles pour la pérennité de la production et le développement de futurs produits. Tout ce qui ne touche pas à ces deux priorités cœur a été mis en stand-by. Des dépenses non planifiées, relatives en particulier à la protection sanitaire de nos employés, pèsent néanmoins en partie sur cette maîtrise des dépenses.
En chiffres
Claas Tractor
Machinisme agricole
Le chiffre d’affaires : 800 M d’€
Effectif total : 1 000 personnes
Montant des achats : 450 M d’€
Effectif achats : 37 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play