Publicité
La Lettre des Achats - Février 2020 N°290
Février 2020

Management

Dossier

Relations prescripteurs : clients internes ou partenaires ?

Satisfaire les prescripteurs sans les ménager

Acheteur, un partenaire clé dans la co-conception

Témoignages

Françoise Guillaume - Directrice des achats - Société Générale
« Nous donnons à nos donneurs d’ordres une autonomie encadrée »

Rémi Renoux - Directeur des achats de production et des partenariats industriels - Quadient
« L’acheteur a un rôle très important vis-à-vis de la R&D »

Par la rédaction

Rémi Renoux - Directeur des achats de production et des partenariats industriels - Quadient

« L’acheteur a un rôle très important vis-à-vis de la R&D »

Le groupe français de machines de traitement du courrier Neopost, renommé Quadient en septembre dernier, a mis en place un process global décrivant le cycle de vie d’un produit, notamment lors des phases de co-conception. Rémi Renoux, le directeur des achats, revient sur le lien entre les acheteurs et les autres fonctions de l’entreprise lors de cette étape.

Pourquoi votre groupe a-t-il mis en place ce process ?

Ce process, qui décrit le cycle de vie d’un produit lors des phases de développement, de production et de fin de vie, a été mis en place il y a environ douze ans car cela correspondait à un besoin concernant le développement de nouveaux produits plus complexes et faisant intervenir de multiples acteurs des diverses structures de l’entreprise. Il définit les cas de figures que l’on peut rencontrer lors des différentes phases de vie d’un produit, ainsi que le rôle de chaque acteur.
Il y a environ cinq ans, nous avons enrichi les phases de développement avec les activités de co-conception, ce qui correspondait au besoin que nous avions lorsque nous nous sommes lancés sur le marché des consignes automatiques Packcity. Ces machines permettent à des particuliers de recevoir leur colis dans des casiers automatiques. L’acheteur est ainsi devenu plus proche du marketing car il lui faut comprendre les besoins des clients pour assurer le pilotage du fournisseur. Lors de ces étapes de co-conception, il a aussi un rôle très important vis-à-vis de la R&D.
Mais il a fallu un temps d’adaptation pour que chaque acteur trouve sa place au sein du processus. Les liens sont aujourd’hui plus forts entre ces différents acteurs et le rôle de l’acheteur est mieux appréhendé au sein de l’entreprise.

Pourriez-vous développer le rôle joué par les acheteurs dans ce projet de consignes automatiques ?

Ce projet a impliqué une phase de co-conception avec des fournisseurs et plusieurs fonctions en interne pour le développement de trois pavés techniques : le casier, le verrou et le module écran-clavier. Les acheteurs ont travaillé avec le marketing pour l’identification des besoins clients, ce qui leur a ensuite permis de collaborer avec les fournisseurs à partir de ce besoin. Leur rôle a aussi consisté à mettre en relation le service R&D de Quadient avec celui du fournisseur pour qu’ils travaillent ensemble sur le développement des produits. Dans ce cas, l’acheteur joue un rôle de chef d’orchestre puisqu’il va mettre en place les plannings, des rencontres entre les différents acteurs, définir les critères de qualification, faire des revues de co-conception, etc.
Actuellement, certains de nos acheteurs collaborent également plus en amont avec notre structure innovation sur l’alimentation électrique de ces consignes automatiques. L’idée est d’identifier des technologies qui permettraient d’installer ces machines dans une multitude d’endroits sans nécessiter de source d’alimentation électrique pour fonctionner.

Quelles sont les clés pour instaurer des relations approfondies avec les autres fonctions internes intervenant en phase de co-conception ?

L’acheteur qui intervient lors des phases de co-conception doit posséder des qualités propres à un chef de projet telles que le leadership, la communication, être force de persuasion et être capable de relever des défis. Son rôle va au-delà de celui de l’acheteur classique car il doit avoir une vision plus globale de l’entreprise et ne pas rester cantonné à son propre domaine. Il est aussi important d’apprendre à déléguer certaines tâches aux autres fonctions et de faire confiance.
En chiffres
Quadient
Machines d’affranchissement du courrier
Chiffre d’affaires : 1,092 Md d’€
Effectif total : 5 200 personnes
Montant des achats : 100 M d’€
Effectif achats : 35 personnes dont 15 en France, 5 aux Pays-Bas et 15 à Hongkong

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°290 - Février 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play