Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2006 N°138
Avril 2006

Management

Dossier

RH achats : Comment développer les compétences des acheteurs ?

Les articles

RH achats : Comment développer les compétences des acheteurs ?

Équipes multiculturelles aux achats
Une internationalisation à petits pas

Lafarge
Du sur mesure international pour les achats

Acheteurs français à l'étranger
Expatriation ou embauche locale ?

ERP et achats : Un outil fonctionnel mais pas encore stratégique

DS Smith Kaysersberg
Achats et éditeur d’ERP main dans la main

Schneider Electric
L'e-sourcing en marge de l'ERP

Témoignages

Daniela Hahn, directrice développement achats pour Lafarge
« Des profils types ont été mis en place »

Philippe Cortale, responsable stratégie management métier achats, PSA
« Définir les perspectives d’évolution de carrière »

Claudine Grimaud, responsable des ressources humaines du département des achats et de la logistique, RATP
« Proposer un programme de formations »

Zita Patonai, responsable des ressources humaines, Schneider Electric
« Évaluer les possibilités de développement »

Daniel Hian-Cheong, directeur de la gouvernance et des programmes réseau achats, Sanofi Aventis
« Gérer la mobilité des acheteurs »

Margot Huurneman, responsable du service achats, Vilmorin
« Le retour d’information est un apport majeur »

Olivier Crespin, chef de projet, Apave Parisienne
« L'e-procurement de notre ERP nous satisfait à 95 % »

Pia Zimmermann, directrice des achats, DaimlerChrysler France
« Avoir une vue d'ensemble sur nos achats »

Jean-Jacques Camps, DSI du pôle grande industrie Europe et de l'activité ingénierie européenne, Air Liquide
« Une règle : pas de facture sans commande »

ERP et achats : Un outil fonctionnel mais pas encore stratégique

Points-clés

Les cinq points-clés

Les dix points-clés

Par la rédaction

Olivier Crespin, chef de projet, Apave Parisienne

« L'e-procurement de notre ERP nous satisfait à 95 % »

Avant de se doter d'un système d'information intégré voici trois ans, les demandes d'achats de l'Apave devaient être imprimées avant d'être transformées en commandes. Un processus qui n'autorisait ni le suivi des approvisionnements, ni le reporting. Les outils comptables étaient découpés en trois applications distinctes de comptabilité : générale, client et fournisseurs.
Pour remédier à cette situation, la direction financière de l'organisme a retenu Oracle E-Business Suite en 2002. Le choix a été rapide car poussé par la réussite d'un projet identique mené par l'Apave Nord-Ouest. Couvrant les trois fonctionnalités de comptabilité et les achats (module achats et e-procurement), l'application a été entièrement déployée en deux ans. L'implantation complète du module e-procurement, menée sous la responsabilité de la direction financière auprès de 500 approvisionneurs et celle du module achats auprès de trois acheteurs, a demandé six mois.
Hormis la nécessaire adaptation des nomenclatures achats qui a entraîné la construction d'une table de correspondances entre catégories d'achats et codes comptables, l'outil d'e-procurement donne satisfaction à 95 %. Les économies sur certaines catégories d'achats peuvent aller jusqu'à 40 %, par exemple sur les fournitures de bureau, grâce aux renégociations menées par les acheteurs mais aussi par la meilleure application des conditions d'achat. La part des demandes remontées aux achats est passée de 60 %-65 % à 80 %. La convivialité de l'outil contribue à cette amélioration. Il faut ajouter les gains sur les délais de traitement administratif des demandes d'achats, passés de plusieurs jours à quelques minutes.
Pour les achats, la prochaine étape sera d'exploiter les états financiers procurés par l'ERP. Les acheteurs en profiteront alors pour rationaliser la base fournisseurs cette année.

 

Portrait
Olivier Crespin (40 ans, ingénieur maintenance) est chef de projet-assistance à la maîtrise d'ouvrage de l'ERP E-Business Suite de l’Apave Parisienne, détaché de la direction financière pour cette mission.

 

En chiffres
Apave Parisienne
Assistance, conseil, étude, inspection et formation en maîtrise des risques
Chiffre d’affaires du groupe : 520 millions d'euros dont 100 millions pour l'Apave Parisienne
Effectif : 1 360 personnes
Montant des achats : 28 millions d'euros
Effectifs achats : 3 personnes (relation fournisseurs, transformation des demandes en commandes, gestion des appels d'offres, etc.)

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play