Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2020 N°289
Janvier 2020

Marchés

Enquête

Emballage : sur un air de plastique « bashing »

Sur un air de plastique « bashing »

Témoignages

Vincent Chauvet - Responsable des achats d’emballage - Fleury Michon
« Entre 3 et 4 millions de barquettes bois par an »

Patrick Morvan - Directeur de la communication - Elipso
« C’est prématuré de parler de désamour pour le plastique »

Par la rédaction

Vincent Chauvet - Responsable des achats d’emballage - Fleury Michon

« Entre 3 et 4 millions de barquettes bois par an »

En novembre 2019, l’industriel vendéen a sorti une gamme de plats cuisinés avec emballage bois, réduisant de 80 % le poids du plastique. Vincent Chauvet détaille la place des achats dans cette innovation.

En quoi consiste l’emballage de votre nouvelle gamme de plats cuisinés ?

Nous avons créé une nouvelle gamme appelée "Gratins", qui se décline en huit recettes. Ces recettes appelaient un nouveau mode de cuisson sur un four traditionnel que nous ne possédions pas. Et pour ce mode de cuisson, il fallait un emballage qui résiste à des températures plus hautes que pour les cuissons par pasteurisation : le bois nous est apparu comme la meilleure solution. Là où nos barquettes classiques étaient emballées dans un plastique de 20 g, la nouvelle gamme se contente d’un film plastique de 3 g, nécessaire pour préserver le produit pendant.

Quelles étaient les contraintes du cahier des charges ?

Il fallait trouver un emballage adapté à la cuisson au four : nos plats cuisinés sous pasteurisation sont emballés sous plastique parce que le procédé ne dépasse pas les 120 °C, contrairement au four traditionnel. Nous voulions aussi un emballage plus vertueux en matière de développement durable, bénéficiant d’une politique de reforestation ; un fournisseur local ou du moins français ; et du côté des contraintes alimentaires, il nous fallait un bois non traité, neutre au niveau du goût.

Comment avez-vous sourcé votre fournisseur ?

La difficulté était de trouver un fournisseur qui puisse fabriquer entre 3 et 4 millions de barquettes bois par an. Nous avions déjà un fournisseur qui fabriquait certaines barquettes en plastique. En sourcant, nous avons découvert qu’il cultivait également du peuplier dans la vallée de la Saône. Le peuplier est neutre en odeur et se développe rapidement.

Comment accompagnez-vous ce fournisseur ?

La production est déjà lancée, sans investissement de départ. Mais dans les prochains mois, nous allons investir dans une nouvelle ligne de production sur l’un de ses sites, ainsi que dans la sécurisation de son 2ème site de production. C’est une relation de partenariat : nous l’accompagnons dans les investissements et le volume global sur l’année 2020.

Avez-vous investi dans vos propres infrastructures ?

Nous avons réhabilité une partie d’un de nos huit sites, pour accueillir le nouveau four et la ligne de production de la nouvelle gamme. Ce qui était complexe au niveau des achats, c’est que nous n’avons pas pu tester avant la mise en production.

Envisagez-vous d’étendre le bois aux autres gammes ?

Nous voulons réduire la part des emballages plastiques. Les Achats mènent une réflexion avec la cellule emballage, trois personnes chargées d’identifier les emballages de demain, fonctionnant comme une mini R&D. Le verre et le carton compact sont étudiés de près. Notre rôle d’acheteurs, c’est de trouver les points de progrès en collaboration avec les départements Process et Marketing, par exemple en supprimant la couche plastique à l’intérieur de la barquette.

Que vous disent vos enquêtes consommateurs ?

Elles remontent des demandes de diminution du plastique. Mais la barquette bois est plus chère que le plastique, et le procédé est différent. Une partie du coût supplémentaire est répercutée sur le prix final, mais pour un produit plus qualitatif.
En chiffres
Fleury Michon
Agroalimentaire
Chiffre d’affaires : 725 M d’€
Effectif total : 3 700 personnes
Achats d’emballages : 40 à 50 M d’€
Effectif achats : 12 personnes, dont 2 acheteurs emballage

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°295 - Juillet - Août 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play