Publicité
La Lettre des Achats - Décembre 2020 N°299
Décembre 2020

Support

Enquête

Affacturage inversé : un accélérateur de paiement encore méconnu

Un accélérateur de paiement encore méconnu

Témoignages

Pierre Pelouzet - Médiateur des entreprises
« Un vrai marché de la fintech se développe »

Pascal Fournier - Chef du Département Trésorerie & Risques financiers - Enedis
« Embarquer les fournisseurs nécessite un important travail de communication »

Par la rédaction

Pascal Fournier - Chef du Département Trésorerie & Risques financiers - Enedis

« Embarquer les fournisseurs nécessite un important travail de communication »

Votre programme d’affacturage inversé est-il un succès ? Plusieurs milliers de fournisseurs ont adhéré à notre solution d’affacturage inversé. Tous n’en ont pas éprouvé le besoin. De fait, notre offre d’affacturage inversé ne concerne que les factures Enedis. Or, certains fournisseurs disposent déjà d’une solution de factoring, qui leur permet de traiter l’ensemble des factures de leurs clients même si les conditions financières sont moins intéressantes. Par ailleurs,le taux de rétention est très élevé. Les fournisseurs sortant du programme chaque année sont peu nombreux, tout au plus une dizaine. Mais cela tient le plus souvent à des fusions par exemple. Dans aucun cas, une sortie n’a été motivée par un coût trop élevé Quels sont les avantages pour vos fournisseurs ? Le coût de l’affacturage inversé pour un petit fournisseur est sensiblement moindre par rapport à une solution traditionnelle d’affacturage. Le risque pour la banque n’est plus celui du fournisseur. Pour elle, le risque est qu’Enedis ne paie pas ses factures à l’échéance, ce qui équivaut à un coût du risque proche de zéro contre des taux de 3 % à 4 %, pour l’affacturage. Depuis 5 à 6 ans, les spreads se sont énormément élargis. En outre, à compter de la réception de la facture, les délais de traitement oscillent entre 15 et 17 jours avant de donner le Bon à payer et que la facture apparaisse sur le portaail de Reverse Factoring, ce qui permet d’offrir au fournisseur 45 jours de financement en moyenne, nos délais de paiement étant classiquement de 60 jours L’enrôlement des fournisseurs se fait-il naturellement ? Embarquer les fournisseurs dans un programme d’affacturage inversé nécessite un important travail de communication. Les Achats sont en l’occurrence aux avant-postes pour sensibiliser les fournisseurs. Avec le sourcing de nouveaux fournisseurs, les campagnes de communication doivent être régulières, même si le bouche à oreille fonctionne très bien. Une nouvelle campagne devrait bientôt intervenir, la dernière datant de deux ans.

Votre programme d’affacturage inversé est-il un succès ?

Plusieurs milliers de fournisseurs ont adhéré à notre solution d’affacturage inversé. Tous n’en ont pas éprouvé le besoin. De fait, notre offre d’affacturage inversé ne concerne que les factures Enedis. Or, certains fournisseurs disposent déjà d’une solution de factoring, qui leur permet de traiter l’ensemble des factures de leurs clients même si les conditions financières sont moins intéressantes. Par ailleurs,le taux de rétention est très élevé. Les fournisseurs sortant du programme chaque année sont peu nombreux, tout au plus une dizaine. Mais cela tient le plus souvent à des fusions par exemple. Dans aucun cas, une sortie n’a été motivée par un coût trop élevé

Quels sont les avantages pour vos fournisseurs ?

Le coût de l’affacturage inversé pour un petit fournisseur est sensiblement moindre par rapport à une solution traditionnelle d’affacturage. Le risque pour la banque n’est plus celui du fournisseur. Pour elle, le risque est qu’Enedis ne paie pas ses factures à l’échéance, ce qui équivaut à un coût du risque proche de zéro contre des taux de 3 % à 4 %, pour l’affacturage. Depuis 5 à 6 ans, les spreads se sont énormément élargis. En outre, à compter de la réception de la facture, les délais de traitement oscillent entre 15 et 17 jours avant de donner le Bon à payer et que la facture apparaisse sur le portaail de Reverse Factoring, ce qui permet d’offrir au fournisseur 45 jours de financement en moyenne, nos délais de paiement étant classiquement de 60 jours

L’enrôlement des fournisseurs se fait-il naturellement ?

Embarquer les fournisseurs dans un programme d’affacturage inversé nécessite un important travail de communication. Les Achats sont en l’occurrence aux avant-postes pour sensibiliser les fournisseurs. Avec le sourcing de nouveaux fournisseurs, les campagnes de communication doivent être régulières, même si le bouche à oreille fonctionne très bien. Une nouvelle campagne devrait bientôt intervenir, la dernière datant de deux ans.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play