Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2004 N°116
Avril 2004

Marchés

Dossier

Imprimantes

Article

Les acheteurs jouent la carte du service

Prestataires
Les fabricants se positionnent sur le service

L’implication des acheteurs
Un travail partagé

Sodexho Alliance
Rationaliser avant l’externalisation

Un marché fournisseurs encore éclaté

Produits de fonctionnement industriel
Un référencement commun pour réduire les coûts

Distribution industrielle
L’e-business au secours d’un marché fragmenté

Témoignages

Sylviane Monnier Responsable du référencement fournisseurs, BNP Paribas groupe
“ Le coût à la page ou l’externalisation n’étaient pas viables ”

Jean-Jacques Lang Directeur des achats corporate, SI et télécoms, Alcatel
“ Le service achats a joué un rôle de catalyseur ”

André Haziza Responsable des achats, BNP Paribas Épargne
“ Un seul fournisseur, une référence unique ”

Christophe Mallet-Monceau Responsable des achats, NRJ Group
“ Les achats interviennent en support ”

Éric Duarte Directeur des achats hors production, Belron
“ Travailler la discipline en interne avant d’externaliser ”

Richard Gabry Responsable des achats, WoltersKluwer
“ Dans un groupe de presse, la culture papier est très forte ”

Stéphane Lebarbier Directeur des achats, Astra Zeneca
“ 45 % de gains sans changement de prestataire ”

Gérald Benchetrit Responsable des achats média, télécoms et informatique, Volkswagen
“ Nous avons supprimé les trois-quarts de nos imprimantes ”

Points-clés

Imprimantes
Les cinq points-clés

Fournitures industrielles
Les cinq points-clés

Fournitures industrielles

Interviews

Laurent Chevallier - Responsable des achats hors production, - Aventis
« Utiliser les mêmes leviers de négociationque pour les achats de production »

Axel Jardin - Responsable du service achats, - Stratinor
« Rationaliser et standardiser nos achatsavec un catalogue interne dédié »

Marc Lamendour - Responsable de marchés achats, - KeyMRO
« Réduire le nombre de distributeurs plutôt que le nombre de marques »

Par la rédaction

Stéphane Lebarbier Directeur des achats, Astra Zeneca

“ 45 % de gains sans changement de prestataire ”

« La diminution concédée il y a trois ans par notre ancien prestataire s’établissait à 45 %, avec 33 000 euros d’économies par an. Récemment, nous venons de changer de prestataire après renouvellement de l’appel d’offres. Nous avons opté pour une solution de prix à la page avec le remplacement de tout l’équipement, et obtenu une réduction de 3 %, soit un montant total d’économies de 8 180 euros. La réduction du parc n’a pas été notre priorité : nous disposons tous d’une imprimante personnelle laser monochrome, et pour la couleur, nous avons des imprimantes en réseau. Nous possédons de nombreux appareils multifonctions qui permettent un gain de place appréciable. Au total, nous avons 22 machines et nous effectuons quelque 130 000 copies par mois. À ma connaissance, seules deux machines ont été retirées.
Les prestataires ont de meilleurs services, ils parlent d’optimisation, de pannes moins nombreuses, d’appareils multifonctions, mais parmi les quatre finalistes retenus après une présélection, ce sont les prix qui ont compté. Les écarts étaient toutefois très faibles. Pour les comparer, je me suis attaché à la qualité et à la précision du cahier des charges : j’ai obligé les fournisseurs à remplir une grille où je demandais plusieurs éléments comme le coût par copie, le loyer du parc global ou le coût par logiciel par exemple. Une exigence en amont qui me donne plus de leviers d’action, ce qui n’empêche pas le prestataire d’intervenir dans la réalisation du cahier des charges s’il a des propositions intéressantes. En outre, nous avons été attentifs à l’éventualité d’un dépassement de la consommation de pages déterminée au préalable : nous avons négocié des conditions spéciales. Il est important d’être précis, même si l’impression ne représente qu’un budget de 270 000 euros sur trois ans, c’est-à-dire peu dans le montant total des achats. En termes de réduction obtenue auprès des fournisseurs, je pense que nous avons certainement atteint le seuil plancher ».

 

Stéphane Lebarbier (37 ans, sup de co Lille) a intégré la fonction achats dans la grande distribution. Il a notamment passé quatre années à l’étranger. Il a rejoint Astra Zeneca pour créer le service achats.

Astra Zeneca
Industrie pharmaceutique
Chiffre d’affaires : 1,3 milliard d’euros
Montant des achats : 220 millions d’euros (siège, hors usines de production)
Effectif : 2 500 personnes (France)
Effectif achats : 4 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°291 - Mars 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play