Publicité

Publié le 20/01/2021 - Par la rédaction

SI Achat : un chantier sans fin

Le SI achat reste la principale dépense des directions achats, loin devant le conseil et la formation. Pourtant, d’année en année, la réserve des projets consistant à combler des lacunes ou améliorer l’existant ne semble jamais se tarir.
D’année en année, les budgets consacrés par les directions achats à l’enrichissement de leurs systèmes d’information n’ont cessé de grimper. Certaines années ont été plus fastes que d’autres, mais toujours est-il qu’entre 2013 et 2019, la proportion des directions achats dont le budget SI achats était en hausse est passée de 33 % à 43 %.
En 2019, les principaux projets concernaient la digitalisation des relations avec les fournisseurs dans toutes ses dimensions, leur évaluation (46 %), leur intégration (portail fournisseurs, 40 %) et leur paiement (34 %). Des fonctionnalités qui se sont avérés extrêmement utiles en plein confinement pour ceux qui ont pu les déployer à temps. Pour les autres, nul doute que l’exercice de la crise sanitaire va permettre de faire sauter les derniers freins internes ou externes à l’adoption de ces outils.
Dans la suite de la liste des projets en cours, on trouve deux catégories de fonctionnalités qui sont pourtant déjà parmi les plus déployées : l’analyse des dépenses et la gestion des contrats. Le sujet est donc dans une amélioration continue, d’autant plus que les outils en question ne sont pas toujours des progiciels métiers totalement adaptés aux attendus des directions achats. C’est le cas en particulier dans le champ de l’e-procurement, où 48,4 % des directeurs achats déclaraient en 2009 s’appuyer sur un module d’ERP et 19,3 % sur une solution interne… sachant qu’Excel reste un des outils maison les plus utilisés par les directions achats.
Mais, depuis, beaucoup d’acteurs spécialisés sont apparus, qu’il s’agisse de sourcer et qualifier les fournisseurs, piloter et partager la performance achats, analyser et classifier les dépenses… souvent enrichis par de l’intelligence artificielle et de la RPA (Robotic Process Automation). En 2019, les directeurs achats affirmant leur foi dans les full suite achats n’avaient d’ailleurs jamais été aussi peu nombreux, à peine un sur cinq (19 %) ; tandis que plus de la moitié du panel affirmait sa préférence pour des solutions de spécialistes (Best Of Breed) et 28 % qui optait pour garder le meilleur des deux.




Une préférence affirmée pour les spécialistes pointues


La nature des outils


Les fonctionnalités les plus déployées





Les déploiements de fonctionnalités en projet




E-procurement


Publié le 20/01/2021 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play