Publicité

Publié le 19/01/2021 - Par la rédaction

Rétrospective Top 250 : d’où viennent et où vont les Achats ?

Après les 1er Tops des Organisations Achats restés cinq saisons sur le seuil des 50 entreprises, les cinq années suivantes marquaient l’élargissement de notre panel, 80 puis 100 et enfin 200 entreprises. Et il faut le reconnaître : les crises passants (2003 et surtout 2008) et quel que soit le nombre d’entreprises interrogées, la réduction des coûts allait rester longtemps le 1e objectif des Achats avant que ne pointent timidement l’innovation et le… développement durable Les directeurs achats des 250 premières entreprises françaises nous fournissent des données chiffrées sur leurs organisations achats depuis une quinzaine d’années maintenant, mais aussi sur leur position dans l’entreprise. Et les lignes ont beaucoup bougé en ce qui concerne leur proximité avec la direction générale. Pourtant, la dernière édition du Top 250 en novembre 2019 marque l’atteinte d’un palier dans une progression jusqu’ici ininterrompue. Les équipes achats aussi n’ont cessé de progresser, en nombre, depuis que la fin de la crise des subprimes. Mais, là encore, 2019 a vu s’infléchir la courbe jusqu’ici croissante des directions achats prévoyant un accroissement de leurs effectifs. Les axes de travail des directions achats traduisent encore plus l’évolution d’une fonction dont les attendus fondamentaux demeurent les mêmes, mais qui ne peuvent plus tout miser sur la négociation et sur les massifications pour générer de la performance. Une fonction qui a su tourner le dos à des chimères telles que les objectifs de sourcing LCC, mais qui n’a pas encore intégré l’innovation et la RSE comme des objectifs primordiaux. Les objectifs donnés aux fournisseurs reflètent aussi cette constance sur les basiques, mais l’innovation y occupe une place plus importante et les directions achats développent de nouvelles pratiques pour être un peu plus à même de saisir des propositions novatrices de leurs fournisseurs. La géographie des panels fournisseurs laisse une place encore modeste à l’international et l’évolution de la localisation des fournisseurs évolue lentement. Les équipes achats, en revanche se sont beaucoup internationalisées dernièrement. Les SI achats bénéficient d’une attention soutenue de la part des directeurs achats qui ne s’est jamais démentie au fil du temps. Et certaines fonctionnalités, comme l’analyse des dépenses ou encore la gestion des contrats semblent perpétuellement en projet. La nouveauté vient plutôt de l’émergence de nouveaux acteurs de spécialités qui orientent les projets vers le Best of Breed. Le Top 20 des premiers montants d’achats reflète quant à lui, dans son évolution sur les quinze dernières années, une partie des efforts de professionnalisation qui se traduit immanquablement par une forte inflation des montants sous couverture achats.

Publié le 19/01/2021 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play