Publicité

Publié le 20/01/2021 - Par la rédaction

Répartition géographique : les équipes achats s’internationalisent plus vite que les panels

Si l’empreinte géographique achats des grandes entreprises françaises ne s’est que très peu internationalisée ces cinq dernières années, les équipes achats ont en revanche largement développé leurs bureaux hors de France.
À l’heure où l’on parle de relocaliser les achats des grandes entreprises, un regard rétrospectif sur l’évolution de l’origine géographique des fournisseurs des entreprises françaises permet de relativiser un peu le sujet. Sur les éléments chiffrés que nous fournissent plus d’une centaine d’entreprises sur ce sujet, la proportion d’achats auprès de fournisseurs basés en France reste très importante et n’a guère diminué ces cinq dernières années.
La proportion des achats en dehors de l’Europe reste marginale, l’ensemble de l’Europe concentrant près de 80 % des achats et la France à elle seule plus de 58 %. Sur les cinq dernières années, ces montants s’érodent, mais dans des proportions très peu significatives. Sans surprise, de tous les continents, c’est l’Asie qui concentre la majorité des sourcing lointains, suivie de près par la zone Amérique du Nord.
En revanche sur le plan de la localisation des acheteurs, les choses ont sensiblement évolué. Tandis qu’en 2015, 87 % des effectifs achats étaient localisés en France, l’hexagone ne concentre plus désormais que 71 % des acheteurs. Cette évolution s’est faite en premier lieu au profit d’autres pays européens, le reste de l’Europe accueillant désormais 13 % des acheteurs d’entreprises françaises contre 8 % en 2015.
Les entités achats d’Asie et d’Amérique du Nord des grandes entreprises françaises ont aussi bénéficié de ce rééquilibrage. On y retrouve respectivement 4,5 % et 5,5 % des effectifs achats des entreprises françaises.
On peut y voir la volonté des directions achats centrales de renforcer la professionnalisation des achats à l’échelle globale et de travailler sur des synergies achats jusqu’ici non exploitées. C’est aussi un signe d’une volonté de saisir des opportunités de sourcing partout dans le monde et donc, à terme, de globaliser encore un peu plus les panels fournisseurs.







Publié le 20/01/2021 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play