Publicité

Publié le 26/05/2019 - Par la rédaction

Quels gains de temps pour l’acheteur avec l’IA ?

Fort d’un benchmark effectué ces derniers mois et de son expérience concernant la modélisation des organisations achats, le cabinet CKS vient de publier une courte étude sur les gains de temps potentiels que les technologies d’intelligence artificielle pourraient faire gagner aux acheteurs. Cette étude s’appuie sur un outil de calcul et de prédiction des charges de travail pour chacune des phases de travail de l’acheteur à partir de données d’entrée variables. La charge de travail de l’acheteur peut par exemple varier selon qu’il travaille sur un marché fournisseur en tension ou pas, ou s’il doit inclure des changements de paradigmes techniques et innovations.
« Nous avons défini un potentiel de gains de temps par rapport à ce que nous percevons aujourd’hui de ce que seront les technologies d’IA dans cinq ans », précise François Colineau qui confesse « une approche empirique mais segmentée ».
« Le tableau permet d’identifier les phases du processus achats où le gain de temps apporté par l’IA sera le plus significatif. L’enjeu pour les acheteurs sera de réemployer correctement le temps dégagé sur les phases de programmation et de pilotage. »

Publié le 26/05/2019 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play