Publicité

Publié le 16/09/2004 - Par la rédaction

Platine - en hausse

Platine

Le platine a retrouvé un certain tonus grâce à deux facteurs : le Nouvel An asiatique, qui a fortement accru la demande en Asie où il est préféré à l’or en joaillerie, et les meilleures perspectives du marché automobile, après la publication des prévisions de cons-tructeurs comme General Motors. Il a atteint début mars un point haut de sept mois. Au dire des acteurs du marché, les entreprises utilisatrices reconstitueraient leurs stocks. Toutefois, les cours du platine étant devenus nettement supérieurs à ceux du palladium, la demande pour le secteur automobile pourrait s’essouffler, les deux métaux étant interchangeables pour la fabrication des pots catalytiques. Le platine, dont 65 % provient d’Afrique du Sud, a toutefois l’avantage sur le palladium d’avoir des approvisionnements plus sécurisés. La question se pose de savoir ce que fera la Russie (2ème producteur mondial) ; elle peut surapprovisionner le marché en métal pour redonner de l’intérêt au palladium dont elle est le principal fournisseur. Selon la Deutsche Bank, l’offre mondiale cette année se situerait à 6,822 millions d’onces, contre 6,256 millions l’an passé. La demande porterait sur 6,703 millions d’onces contre 6,450 un an plus tôt.

> Voir les archives

Publié le 16/09/2004 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play