Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2002 N°91
Janvier 2002

Tendances

Actualités

Achats de voyages
Les acheteurs seront-ils du voyage ?

Fastbooking
Canaliser les réservations hôtelières

Gestion des notes de frais
Heureux, qui comme Ulysse…

Achats de voyages
Acheteurs : profitez de la conjoncture pour vous imposer

Gestion collaborative
Le supply chain management va-t-il enfin décoller ?

L'approche collaborative dans la recherche
Et si la réduction des coûts devenait un axe de recherche ?

Gencod EAN France et ECR France
Le CPFR pour renforcer le lien entre industriels et distributeurs

Achat d’ordinateurs pour le compte de tiers
Les achats doivent monter en ligne

Silvio Andréose, responsable achats informatique et télécoms, direction des achats groupe, Vivendi Universal
“ Acheter une prestation de service auprès d'un maître d'œuvre,avec engagement de résultat ”

Commerce électronique
L’e-procurement au cœur des stratégies achats britanniques

Peter Reed, e-Procurement Director, Internetix
“ L’e-procurement entraîne des changements majeurs dans les stratégies comme dans les emplois de la fonction achats ”

Hervé Thermique
Un objectif de réduction des coûts administratifs de 20 %

Commerce One
Catalogues : faites-les vous-même !

Cap Gemini Ernst & Young
Pas d’e-procurement sans stratégie achats

Publié le 17/09/2004 - Par la rédaction

Cap Gemini Ernst & Young

Pas d’e-procurement sans stratégie achats

Des expériences d’intégration des systèmes e-procurement qu’il conduit, le cabinet d’intégrateurs Cap Gemini Ernst & Young a tiré une conclusion : l’outil est un moyen de mettre en place, de façon rapide, globale et pérenne une politique d’achats ou un programme général de réduction des coûts. Et la mise en place, au sein des sociétés clientes, d’outils d’enchères, de fonctionnalités de requêtes d’information et de cotation, mais aussi d’outils de reporting et de bases de données achats, participe de cette stratégie. A contrario, un projet d’e-procurement sans stratégie achats n’a pas d’utilité et ne dépasse pas le stade du pilote, parce que les utilisateurs reviennent aux canaux traditionnels.
La principale difficulté des projets réside dans la réorganisation des achats qui constitue une part importante des projets et procure aussi les économies les plus importantes. Pour un périmètre d’achats généraux et de MRO, la réduction du budget achats pourra atteindre 12 %, dont 66 à 75 % proviendront de la politique achats et seront acquis par la renégociation, la concentration des volumes, la sélection des articles, la mise en place de contrats-cadres et l’optimisation des demandes in-ternes, redirigées vers des articles de substitution. Cette réorganisation représentera 35 à 50 % du coût du projet, tandis que le volet technique, y compris la refonte des procédures, en représentera 30 à 40 %, par exemple quelques centaines de milliers d’euros pour un projet incluant 200 utilisateurs et vingt catalogues. L’accompagnement du changement constitue 20 à 25 % de ce coût.
À l’heure actuelle, les applications d’e-procurement mises en place sont surtout susceptibles de générer des économies sur les achats généraux et de MRO. Les projets sont particulièrement rentables dans les secteurs où ce type d’achats constitue une part importante du total des achats, les sociétés de service plus spécifiquement. Mais paradoxalement, les systèmes sont plutôt mis en place dans l’industrie, parce que les structures achats y sont plus développées. Le marché potentiel pour 2002 et 2003 devrait donc se situer dans le secteur public, la santé, les banques et les assurances.

En bref
• Nestlé, fondateur avec Henkel et Danone de la place de marché CPGmarket.com, organise des eDays à travers l'Europe. Ces événements ont pour objectif de promouvoir en interne l'utilisation du service eSourcing de CPGmarket.com. Tous les professionnels des services achats, vente et marketing, finance et ressources humaines du groupe sont invités à assister en temps réel à une démonstration de l'application d’eSourcing et de ses différentes fonctionnalités, à la fois appels d'offres et enchères en ligne.
• QP Group, organisme de conseil en management des achats, et le MAI (Bordeaux, école de management des achats) viennent de passer un accord au terme duquel les deux organismes développeront un important programme de recherche et coopéreront dans le domaine de la formation. L'objectif de cette opération est d'apporter à la recherche théorique universitaire une possibilité de confrontation aux réalités opérationnelles des entreprises. Cette coopération se traduira dès 2002 par des publications et des conférences.

Publié le 17/09/2004 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play