Publicité

Publié le 15/09/2004 - Par la rédaction

Palladium - en baisse

Palladium

Ford Motor, qui dispose d’importants stocks de métal estimés à près de 2 millions d’onces, a reconnu qu’il allait en mettre graduellement une partie sur le marché. La faiblesse de ses prévisions de vente de véhicules et la mise au point par ses ingénieurs d’un nouveau pot catalytique exigeant moitié moins de métal vont dans ce sens. Globalement, l’industrie automobile, principale utilisatrice, n’est pas optimiste pour son marché cette année. Sa consommation de métal, qui avait déjà reculé de 0,8 million d’onces en 2001, devrait continuer de fléchir.

> Voir les archives

Publié le 15/09/2004 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play