Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2002 N°94
Avril 2002

Management

Dossier

Achats et résultats financiers

Achats en ligne

Interviews

Alain Darney, directeur des achats, Groupe SNPE
“ Donner la responsabilité maximale aux unités opérationnelles ”

Christine Bénard, vice-présidente achats groupe, Valeo
“ D’une logique de négociation par les achats à une logique de management de la relation fournisseurs par l’entreprise ”

Jean-Guy Laujin, responsable du projet e-business,Renault VI, Groupe Volvo
“ Accélérer et optimiser le processus de sourcing stratégique avec les nouvelles technologies ”

Jean-Pascal de Casanove, responsable du projet e-procurement, Pechiney
“ La qualité du business plan et son objectivité conditionnent la réussite d’un projet ”

Jean-Louis Robin,chef de projet e-procurement,Aventis
“ L’outil permettra aux utilisateurs de respecter sans effort les procédures achats ”

Bruno de Larminat,en charge du projet e-procurement, Italcementi-Ciments français
“ Maîtriser en interne le processus électronique,le plus en amont possible de l’enchère ”

Rémi Mialet, directeur des achats groupe, Saint-Gobain
“ L’e-procurement est un outil pour le sourcing stratégique et la globalisation des achats ”

Catherine Cauwet, directrice des achats, Nestlé France
“ La crédibilité auprès des fournisseurs reste un enjeu majeur pour atteindre nos objectifs ”

Patrick Le Laouenan,directeur des achats, Sanofi-Synthélabo
“ Nous n’avons pas attendu les places de marché pour mettre en place des processus achats efficaces ”

Points-clés

Achats et résultats financiers
Les cinq points-clés

Achats en ligne
Les dix points-clés

Témoignages

Marc Petitqueux Directeur des achats, Ratier-Figeac
“ Les outils technologiques nous accompagnent dans notre stratégie ”

Serge Vanborre Chef de projets informatiques achats
“ La capacité du système à évoluer et à s'adapter est une donnée fondamentale dans le choix de la technologie ”

Autres articles

Achats et résultats financiers
Les achats s’invitent aux présentations de résultats

Grands groupes
L’actualité des programmes de réductions de coûts

Achats de bus
La RATP fait tomber les frontières

Achats en ligne
Travail collaboratif et enchères, vainqueurs de l’e-achat au second tour

Les erreurs de l’e-procurement
Entre précipitation et manque de réflexion

E-procurement
Bouger les habitudes et manager le changement

Intranet achats
Air Liquide développe son espace public achats

E-procurement
Agilent Technologies passe en ligne

Publié le 16/09/2004 - Par la rédaction

Grands groupes

L’actualité des programmes de réductions de coûts

Danone : 500 millions d’euros d’économie obtenus depuis 1997 en rationalisant les achats. « Nous avons réalisé 60 % du potentiel que nous pouvons atteindre dans ce domaine », prévient Emmanuel Faber, directeur financier du groupe.
Alstom : objectif de réduction des frais généraux de 10 % par an jusqu'en 2005, soit une diminution de 250 millions d'euros par an.
Volkswagen : réduction des coûts de distribution et de développement, notamment en utilisant au mieux internet et en développant l'e-business. Pour ses coûts de fabrication, le constructeur veut faire des économies en utilisant plus d'équipements communs à ses différentes marques et à ses différents modèles. Le groupe table sur une économie d’environ 1 milliard d’euros cette année.
Intersil (fabrication de puces pour l’électronique grand public) : les réductions de coûts engendrées par la fusion avec Elantec devraient avoir un impact positif sur le résultat à partir de 2003.
Euronext (fusion des places de Paris, Bruxelles et Amsterdam) : hausse des charges d’exploitation de 14,6 % (après amortissement et retraitement des éléments non récurrents) ou 9,2 % à structure de coûts égale. Les synergies sont attendues en 2002, notamment dans la maîtrise des dépenses informatiques.
Lucent : réduction des coûts à travers la cession de certaines de ses activités comme la fibre optique, la réduction des effectifs et la hausse du recours à la sous-traitance.
MGE-UPS : a annoncé une baisse de ses coûts de structure de 30 % en six mois.
Cisco : suppression de 4 000 emplois et programme de « réduction agressive des coûts », avec un objectif de diminution de 60 %, principalement vers les dépenses marketing et de voyages.
LVMH : « plan rigoureux de réduction des coûts » dans la branche DFS (vente aux voyageurs internationaux), avec la fermeture de plusieurs structures administratives régionales et la renégociation à la baisse de tous les coûts de concession.
Air Lib : réduction de 35 % des coûts d’exploitation dans le cadre de la stratégie du groupe de devenir une « compagnie à bas coûts ».
Euler (assurance crédit) : plan de réduction des frais généraux de 10 % en 2002.
Société Générale : plan de réduction supplémentaire des coûts en 2002 (13 millions d’euros).
Rhodia : 33 millions d’euros de réduction des coûts fixes en 2001.

Publié le 16/09/2004 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play