Publicité

Publié le 20/01/2021 - Par la rédaction

Équipes achats : un recrutement dynamique… jusqu’ici

Les efforts des entreprises pour professionnaliser leurs Achats ont été bien visibles tout au long des différentes éditions du Top 250, mais aussi l’impact des crises sur les recrutements.
Si les acheteurs ont su montrer leur importance pour assurer la continuité de l’activité en période de crise sanitaire, il est malgré tout peu probable qu’ils seront épargnés par la crise économique. Dans les années qui ont suivi la précédente crise des subprimes, la chute des recrutements avaient été spectaculaire, avec un point bas en 2013, où seules 15 % des directions achats avaient vu leur effectif augmenter par rapport à l’année précédente. Bien sûr les cinq années suivantes ont été particulièrement florissantes, jusqu’à atteindre en 2018, une proportion jamais vue de 38 % de directions achats accroissant leurs effectifs. Mais, déjà lors de la dernière enquête du TOP 250, une légère accalmie sur le front des recrutements s’est fait sentir, avec une inflexion de la courbe vers le bas (34 %).
Parmi les secteurs d’activité qui recrutent le plus d’acheteurs, on trouve des secteurs qui mènent depuis plusieurs années un travail de fond pour professionnaliser leur fonction achats, tel que le BTP, ou encore le secteur hôtellerie, résidence de long séjour. Les grands groupes français qui représentent les secteurs chimie matériaux, environnement et média-communication figuraient également parmi les recruteurs achats les plus actifs. Or une majorité d’entreprises françaises a déjà affiché sa volonté de rationaliser ses effectifs (voir à ce sujet le Baromètre des grandes entreprises françaises d’Eurogroup Consulting).
Quoi qu’il advienne sur le front des recrutements, il est peu probable que le recours privilégié à de la mobilité interne d’autres fonctions vers les Achats soit privilégié dans un contexte de gel des embauches comme cela avait été le cas après 2009. En effet, la grande majorité des recrutements (74 %) sélectionne désormais des acheteurs de métiers.
Pourtant, la fonction a beaucoup gagné en diversité avec le temps ; sur le plan de l’âge, déjà avec un écart chaque année plus important entre la moyenne d’âge de l’équipe achats la plus âgée (53 ans) et la plus jeune (28 ans). Mais aussi sur le plan de la parité homme-femme qui, même dans l’industrie est presque devenue une réalité, avec une proportion 47 % de femmes pour 53 % d’hommes dans les effectifs achats… qui sont sur ce point très en avance sur leurs managers (voire le portrait type des directeurs achats).

Part des organisations achats dont les effectifs augmentent



Les secteurs d’activité qui recrutent le plus



Acheteurs recrutés en dehors des achats



L’écart type des âges se creuse






Proportion Hommes femmes


Publié le 20/01/2021 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play