Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2002 N°94
Avril 2002

Management

Dossier

Achats et résultats financiers

Achats en ligne

Interviews

Alain Darney, directeur des achats, Groupe SNPE
“ Donner la responsabilité maximale aux unités opérationnelles ”

Christine Bénard, vice-présidente achats groupe, Valeo
“ D’une logique de négociation par les achats à une logique de management de la relation fournisseurs par l’entreprise ”

Jean-Guy Laujin, responsable du projet e-business,Renault VI, Groupe Volvo
“ Accélérer et optimiser le processus de sourcing stratégique avec les nouvelles technologies ”

Jean-Pascal de Casanove, responsable du projet e-procurement, Pechiney
“ La qualité du business plan et son objectivité conditionnent la réussite d’un projet ”

Jean-Louis Robin,chef de projet e-procurement,Aventis
“ L’outil permettra aux utilisateurs de respecter sans effort les procédures achats ”

Bruno de Larminat,en charge du projet e-procurement, Italcementi-Ciments français
“ Maîtriser en interne le processus électronique,le plus en amont possible de l’enchère ”

Rémi Mialet, directeur des achats groupe, Saint-Gobain
“ L’e-procurement est un outil pour le sourcing stratégique et la globalisation des achats ”

Catherine Cauwet, directrice des achats, Nestlé France
“ La crédibilité auprès des fournisseurs reste un enjeu majeur pour atteindre nos objectifs ”

Patrick Le Laouenan,directeur des achats, Sanofi-Synthélabo
“ Nous n’avons pas attendu les places de marché pour mettre en place des processus achats efficaces ”

Points-clés

Achats et résultats financiers
Les cinq points-clés

Achats en ligne
Les dix points-clés

Témoignages

Marc Petitqueux Directeur des achats, Ratier-Figeac
“ Les outils technologiques nous accompagnent dans notre stratégie ”

Serge Vanborre Chef de projets informatiques achats
“ La capacité du système à évoluer et à s'adapter est une donnée fondamentale dans le choix de la technologie ”

Autres articles

Achats et résultats financiers
Les achats s’invitent aux présentations de résultats

Grands groupes
L’actualité des programmes de réductions de coûts

Achats de bus
La RATP fait tomber les frontières

Achats en ligne
Travail collaboratif et enchères, vainqueurs de l’e-achat au second tour

Les erreurs de l’e-procurement
Entre précipitation et manque de réflexion

E-procurement
Bouger les habitudes et manager le changement

Intranet achats
Air Liquide développe son espace public achats

E-procurement
Agilent Technologies passe en ligne

Publié le 16/09/2004 - Par la rédaction

Intranet achats

Air Liquide développe son espace public achats

Depuis deux ans, Air Liquide a déployé un espace dédié aux acheteurs sur son intranet. L’objectif est contenu dans le nom du portail : Agora. Avec cet outil, Air Liquide donne aux acheteurs un accès propre à des données et à une base documentaire communes. Aujourd’hui, Agora rassemble 400 contrats, des outils méthodologiques et une base de données multi-dimensionnelle.

L'intranet d'Air Liquide présente des informations et des développements pour l'ensemble des fonctions du groupe, opérations, ressources humaines, communication, approvisionnement… Un espace est dédié aux achats depuis 2000, Agora. Ce portail achats est aujourd'hui accessible à tous les employés d’Air Liquide, avec un accès sécurisé pour les fonctions achats avancées. « L'objectif est de donner un référentiel commun pour les achats dans le groupe en partageant une base de contrats, des informations et des outils d'analyse », explique Bertrand Létendard, chargé de mission internet. La couverture du portail est globale. Il est accessible dans les deux langues du groupe, le français et l’anglais, et offre la possibilité de travailler dans plusieurs devises (euro, dollars américain et canadien, franc suisse).
Agora compte aujourd'hui 400 contrats. Leur publication en ligne est obligatoire et seuls les contrats présents dans cette base sont applicables. Les acheteurs disposent ainsi de nombreux contenus informatifs comme les dates de validité, le périmètre, les contacts fournisseurs et peuvent télécharger un exemplaire du contrat. Les utilisateurs ont accès à des informations sur le fonctionnement du service achats avec les contacts et des brèves sur l'actualité du service et les projets en cours. Ils peuvent accéder en ligne à des outils méthodologiques comme la codification fournisseurs, les procédures achats ou les référentiels. « Le retour d'expérience de cette base documentaire est positif, notamment pour les contrats. Les acheteurs ont demandé de nouvelles fonctionnalités afin d'améliorer le produit », témoigne Bertrand Létendard.

La base de données

Un data warehouse est réservé aux acheteurs. Il permet de consolider et d'analyser tous les achats d’Air Liquide, tous types confondus. Les données de cette base multidimensionnelle sont obtenues à partir des réconciliations entre les différents ERP du groupe. L'outil permet d'effectuer des tris en fonction des dimensions suivantes : produits et services, fournisseurs, unités opérationnelles, activités, filiales et dates. Les unités de mesure sont le nombre de fournisseurs, le nombre de factures et la valeur avec une table de correspondance pour les monnaies. Un outil de gestion des données quantitatives disponible en ligne permet d'effectuer des tris croisés à partir de ces six dimensions et de ces quatre unités de mesure. À ce jour, une partie du travail de chargement et de vérification dans les tables de correspondance est réalisée manuellement. Ces tâches, effectuées à partir d'un reporting trimestriel, ont vocation à être automatisées. « Le chargement et la structuration des données sont un point névralgique du projet. À l’heure actuelle, le niveau d'analyse le plus pertinent est celui des familles d'achats, ce qui correspond à un découpage en 54 catégories dans le groupe. Il faut compter une journée de formation pour l'utilisation de cet outil, ce qui est beaucoup à l'échelle du groupe. Air Liquide s’emploie à rendre cette base de données plus simple d'utilisation », analyse Bertrand Létendard.
Le portail a été enrichi par un module fonctionnel de suivi de projet achats. L'expérience a montré que cet outil n'est pas toujours perçu pour ses qualités propres. « Il s'agit essentiellement d’un outil de communication à destination des acheteurs dans les filiales, assez statique et rigide dans sa forme, alors que nos acheteurs centraux ont besoin d'un outil de travail collaboratif en ligne » explique Bertrand Létendard. Un des objectifs à court terme est de développer un tel outil.
La partie informative est développée en HTML. Les modules fonctionnels sont une base Lotus Notes et un cube Oracle. Air Liquide a développé une partie de ces outils en interne (site HTML et bases Lotus Notes) et un cabinet de conseil a formalisé en parallèle la méthodologie achats.
« L'objectif d’Agora est de coordonner le travail de l'ensemble des acheteurs du groupe, notamment des trois plates-formes internationales qui couvrent une partie de nos achats mondiaux. Ces outils donnent sens à la réorganisation des achats menée depuis 1999. Ils participent à la mutualisation des achats à l'échelle des pays, des continents, voire de façon mondiale. C'est pour répondre à cette réorganisation de fond qu’ils ont été bâtis », conclut Bertrand Létendard.

Air Liquide en chiffres
Chiffres d’affaires
8,328 milliards d'euros
Effectif : 30 800 salariés
Montant des achats : 4,5 milliards d’euros
L’organisation achats est décentralisée
E-procurement : déploiement en cours du projet NEPAL

Publié le 16/09/2004 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play