Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2002 N°91
Janvier 2002

Tendances

Actualités

Achats de voyages
Les acheteurs seront-ils du voyage ?

Fastbooking
Canaliser les réservations hôtelières

Gestion des notes de frais
Heureux, qui comme Ulysse…

Achats de voyages
Acheteurs : profitez de la conjoncture pour vous imposer

Gestion collaborative
Le supply chain management va-t-il enfin décoller ?

L'approche collaborative dans la recherche
Et si la réduction des coûts devenait un axe de recherche ?

Gencod EAN France et ECR France
Le CPFR pour renforcer le lien entre industriels et distributeurs

Achat d’ordinateurs pour le compte de tiers
Les achats doivent monter en ligne

Silvio Andréose, responsable achats informatique et télécoms, direction des achats groupe, Vivendi Universal
“ Acheter une prestation de service auprès d'un maître d'œuvre,avec engagement de résultat ”

Commerce électronique
L’e-procurement au cœur des stratégies achats britanniques

Peter Reed, e-Procurement Director, Internetix
“ L’e-procurement entraîne des changements majeurs dans les stratégies comme dans les emplois de la fonction achats ”

Hervé Thermique
Un objectif de réduction des coûts administratifs de 20 %

Commerce One
Catalogues : faites-les vous-même !

Cap Gemini Ernst & Young
Pas d’e-procurement sans stratégie achats

Publié le 17/09/2004 - Par la rédaction

Silvio Andréose, responsable achats informatique et télécoms, direction des achats groupe, Vivendi Universal

“ Acheter une prestation de service auprès d'un maître d'œuvre,avec engagement de résultat ”

Quel a été le rôle de la direction des achats dans l'opération NetGener@tion qui a permis l’achat d’ordinateurs pour les employés du groupe ?
La direction des achats a d'abord travaillé très étroitement avec le chef de projet sur la définition du cahier des charges et du document support à l’appel d’offres. Un groupe de travail multidisciplinaire a été constitué pour l'occasion. Puis la direction des achats groupe a mené le processus d’appel d’offres et coordonné les négociations et les relations entre le groupe de travail et les sociétés consultées.
Comment le prix objectif a-t-il été défini ?
Le prix objectif était une donnée interne fixée a priori. Il n'était pas connu des fournisseurs, mais nous a servi de référence dans les arbitrages qui ont été faits sur le contenu du cahier des charges.
Le volume acheté est-il important dans le volume annuel d'achats du groupe ?
Pour la première vague de déploiement, 86 000 PC ont été livrés. La deuxième vague du programme est en cours. Cette quantité est significative. Cependant, la comparaison a peu de sens, étant entendu que les PC fournis pour cette opération sont des machines à caractère grand public. Les achats du groupe se portent sur des matériels purement professionnels
Y a-t-il eu un effet volume ou des réductions grâce à la publicité entourant l’opération ?
L'effet volume a clairement joué et le projet a pesé significativement dans les statistiques des ventes de PC grand public en France. Les fournisseurs ont fait d'important efforts et la valorisation de l'aspect « publicité » a été intégré grâce à la participation au groupe de travail de la direction communication et à l'engagement personnel de Jean-Marie Messier.
Comment la consultation a-t-elle été organisée ?
Elle a été mise en place avec l'objectif d'acheter une prestation de service auprès d'un maître d'œuvre, avec engagement de résultat. Il n'était pas envisagé de monter l'opération en propre. Le cahier des charges était donc essentiellement fonctionnel et se devait de couvrir l'intégralité du projet, bien au-delà de la simple fourniture d'un PC. Il convenait alors de s'assurer que les sociétés consultées pouvaient appréhender le projet dans son intégralité, notamment en ce qui concerne les aspects ressources humaines, logistiques, internet, communication, financement et ju-ridiques.
Sur quels critères s'est effectué le choix des fournisseurs ?
Nous avons choisi un maître d'œuvre sur la base d'un cahier des charges intégrant des niveaux de services. Il lui appartenait de choisir les fournisseurs lui permettant de s'engager auprès de nous sur la prestation. Il faut souligner la bonne collaboration avec les différents maîtres d'œuvre consultés. Chacun s'est attaché à nous proposer plusieurs solutions s'appuyant sur différents fournisseurs, afin de nous permettre de prendre en compte notre sensibilité vis-à-vis de tel ou tel de ces fournisseurs.
Comment fonctionne le système à l’heure actuelle ?
Nous avons sélectionné des ordinateurs HP Pavillon, customisés pour le programme NetGener@tion. Les commandes sont passées à Hewlett Packard, au fur et à mesure des de-mandes des salariés. Pour leur part, ces derniers paient 3 euros par mois pendant trois ans.

Publié le 17/09/2004 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play